Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 21:34

En pleine chaleur, une montée au mont Aigoual est une promesse de fraîcheur. En ce mois de juillet pas d'exception: nous passons de 35° à 15°. Un vent d'ouest secoue les herbes des prairies.

vue vers l'est et la vallée du Rhône.

vue vers l'est et la vallée du Rhône.

L'observatoire.

L'observatoire.

En redescendant vers les Causses. Un passage obligé pour voir les vautours des gorges de la Jonte.

L'aigoual et les gorges de la Jonte.
L'aigoual et les gorges de la Jonte.
L'aigoual et les gorges de la Jonte.
L'aigoual et les gorges de la Jonte.

Un passage par Meyrues et le causse Méjean.

Nîmes le vieux.
Nîmes le vieux.
Nîmes le vieux.

Nîmes le vieux.

François

Repost 0
Published by Naturalistes
commenter cet article
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 20:02

Petite virée sur les plateaux calcaires au dessus de Alès.

Vue vers l'est et au loin le mont Ventoux.

Vue vers l'est et au loin le mont Ventoux.

Les quelques animaux vu sur le mont Bouquet.

Vu en vol un charaxes jasius parmi les arbousiers.

Mais hélas pas de photos;il vole trop vite.

chevron blanc.

chevron blanc.

Le village de Sauve.

Le village de Sauve.

Lamaryllis de Vallantin( pyronia cecilia)

Lamaryllis de Vallantin( pyronia cecilia)

François

Repost 0
Published by Naturalistes
commenter cet article
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 18:38
Cimetière de Cornac
Cimetière de Cornac

Premier épisode estival !

Petit retour tardif sur un été riche en observations entomologiques dans le Sud-Ouest de a France ! La période estivale a été marquée cette année par une sécheresse et plusieurs épisodes caniculaires. Ce qui a manifestement boosté le développement de certains insectes.

Découverte d'un secteur sympathique autour de Cornac, pelouses calcicoles, escarpements schisteux, vignes, vergers et causses.

En prospectant les papillons et les libellules le long du Mamoul, je suis tombé sur ce sphinx que je n'avais pas encore observé.

Sphinx bourdon butinant un arbre à papillon.

Sphinx bourdon butinant un arbre à papillon.

Onychogomphe à crochets au coucher du soleil
Onychogomphe à crochets au coucher du soleil

Un peu plus loin sur un galet se chauffant aux dernières lueurs du jour, un Onychogomphe à crochets se laisse admirer. Je me suis quand même mouillé les pieds pour l'approcher ;-)

Sur le causse, c'est une ambiance de "four", la chaleur monte du sol et les très rares fleurs de luzernes et d'origan sont prises d'assaut par les mélitées orangées. En fouillant les graminées je tombe nez à nez avec cette chenille de moro-sphinx.

Chenille de Morosphinx en ascension !

Chenille de Morosphinx en ascension !

Mélitée orangée sur Origan, Olivier Vannucci

Mélitée orangée sur Origan, Olivier Vannucci

Sur le fil à l'affût.
Sur le fil à l'affût.

Sur les prairies aux abords du village, une fratrie de Pie-grièche écorcheur quémande de la nourriture au mâle spécialisé dans la chasse aux orthoptères.

Festin de conocéphales gracieux !

Festin de conocéphales gracieux !

Brun des pélargoniums
Brun des pélargoniums

Dans le village, on rencontre ici et là dans les jardins deux petits azurés communs dans le sud de la France, le premier est issu d'une introduction à partir de plants de géraniums. Pour plus d'informations : http://www7.inra.fr/opie-insectes/pdf/i129tiberghien-vesco.pdf

C'est aussi l'année de l'Azuré porte-queue, cet azuré pond principalement sur de grandes fabacées comme le Pois de senteur vivace mais aussi dans les potagers sur les petits pois et les haricots.

Azuré porte-queue bûtinant une fleur de haricot vert

Azuré porte-queue bûtinant une fleur de haricot vert

Machaon se réhydratant !

Machaon se réhydratant !

Pour finir, une pause au frais avec un bel imago de Machaon aspirant l'eau avec sa trompe sur la terrasse de la maison.

A noter quelques obs ornitho intéressantes de rapaces :

Pech du Village : Aigle botté, Circaëte Jean-Le-Blanc, Bondrée apivore, Faucon hobereau, Faucon crécerelle et Milan noir.

Olivier Vannucci

Repost 0
Published by Naturalistes
commenter cet article
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 18:58

Les prairies sommitales et les tourbières du mont Lozère.

Les chaos granitiques .La partie ouest présente un grand nombre de menhirs.
Les chaos granitiques .La partie ouest présente un grand nombre de menhirs.
Les chaos granitiques .La partie ouest présente un grand nombre de menhirs.

Les chaos granitiques .La partie ouest présente un grand nombre de menhirs.

Les animaux des sommets lozériens.
Les animaux des sommets lozériens.
Les animaux des sommets lozériens.

Les animaux des sommets lozériens.

Moiré Ottoman
Moiré Ottoman

Moiré Ottoman

cuivré de la verge d'or

cuivré de la verge d'or

petit nacré

petit nacré

Bec croisé des sapins.
Bec croisé des sapins.
Bec croisé des sapins.

Bec croisé des sapins.

François

Repost 0
Published by Naturalistes
commenter cet article
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 18:56

Le mois de juillet et sa chaleur écrasante sur les crêtes des Cévennes.

Calme et solitude. peu de personne dans ses villages hameaux éclatés sur les flancs de montagne.

Crêtes s'étirant ouest-est.
Crêtes s'étirant ouest-est.

Crêtes s'étirant ouest-est.

Contraste entre la montagne et la chaleur du midi.

Le pays de la châtaigne. Les interminables paliers de terre limités par des murets de pierres sèches.

Une école de maçonnerie séche se met en place à l'Espinas au dessus de Saint Frézal de Ventalon.

Sur la commune des Ayres; de vieux châtaigniers reliques des vergers anciens.
Sur la commune des Ayres; de vieux châtaigniers reliques des vergers anciens.
Sur la commune des Ayres; de vieux châtaigniers reliques des vergers anciens.
Sur la commune des Ayres; de vieux châtaigniers reliques des vergers anciens.

Sur la commune des Ayres; de vieux châtaigniers reliques des vergers anciens.

Lieu de passage entre les massifs granitiques (Aigoual et Lozère) et les plateaux calcaires de la vallée du Rhône les barres schisteuses et leur sommets déchiquetés.

Les animaux.
Les animaux.

Les animaux.

Bruant fou et jeune lézard ocelé
Bruant fou et jeune lézard ocelé

Bruant fou et jeune lézard ocelé

Fauvette pitchou

Fauvette pitchou

sympetrum de fonscolombe
sympetrum de fonscolombe

sympetrum de fonscolombe

Antaxie cévenole

Antaxie cévenole

Pour finir l'article, quelques sites sympas.

La Garde Guérin. Superbe petit village médiéval qui domine les gorges du Chassezac.
La Garde Guérin. Superbe petit village médiéval qui domine les gorges du Chassezac.
La Garde Guérin. Superbe petit village médiéval qui domine les gorges du Chassezac.
La Garde Guérin. Superbe petit village médiéval qui domine les gorges du Chassezac.

La Garde Guérin. Superbe petit village médiéval qui domine les gorges du Chassezac.

La Barre des Cévennes.Barre calcaire dernier vestige des Causses.

La Barre des Cévennes.Barre calcaire dernier vestige des Causses.

Château de Portes. Dominant l'ancienne route Régorgeane.
Château de Portes. Dominant l'ancienne route Régorgeane.
Château de Portes. Dominant l'ancienne route Régorgeane.

Château de Portes. Dominant l'ancienne route Régorgeane.

François

Repost 0
Published by Naturalistes
commenter cet article
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 08:13
Gave du Marcadau
Gave du Marcadau

Cette année, j'ai eu la chance de pouvoir m'échapper une semaine en mai dans les Hautes-Pyrénées ! Pensant que la période était assez bonne pour observer le plus grand des représentants des Tetraonidae. A cette période de l'année, la végétation redémarre doucement à 1 800 m, contrairement à la plaine où l'ensemble de la flore est déjà bien avancée.

Gentiane de l'Ecluse
Gentiane de l'Ecluse

Côté flore une belle gentiane, que je ne connaissais pas, était en fleur sur les abords du sentier. Il s'agit de la Gentiane de l'Ecluse (Gentiana clusii). La fleur mesure plus de 5 cm, impressionnant !

Lac des Huats
Lac des Huats

Différentes randonnées à partir de Pont d'Espagne nous emmènent dans des secteurs magnifiques (en essayant de quitter les autoroutes à touristes qui mènent au Lac de Gaube !). Voici un petit coin de paradis, en quittant le gros sentier amenant au lac, on descend vers une zone marécageuse sur les rives du Lac des Huats, l'eau y est d'un bleu turquoise !

Plateau du Clot au lever du jour
Plateau du Clot au lever du jour

En allant au Refuge Wallon (le plus grand refuge de toute la chaîne pyrénéenne), je profite des paysages en décollant à 5h30 du matin ! Pas un chat sur les sentiers et une nature qui s'offre à moi au lever du jour... le pied quoi !

Bec-croisés des sapins sur le refuge Wallon
Bec-croisés des sapins sur le refuge Wallon

Bon, il est temps de rentrer dans le vif de cet article ! Le Grand Coq de bruyère, c'est lui dont on va parler, le mythe de nos montagnes encore préservées.

Je ne partais pas gagnant concernant l'observation de cette espèce (un gars de la plaine qui vient une fois tous les cinq en montagne...). J'ai eu un petit coup de pouce de Fabrice qui a surpris un individu de Grand Tétras lors d'une randonnée 4 jours plus tôt. Je tente ma chance sur ce parcours, j'arrive sur le lieu qu'il m'avait indiqué mais rien (20 minutes d'attente et d'affût, je ne le sentais pas...). Je décide de poursuivre la montée, objectif le Refuge Wallon à 1865 mètres d'altitude (je ne me serai pas levé pour rien !).

Après une ascension rapide en traversant de somptueux paysages, j'aperçois enfin le toit du refuge, sur sa façade des passereaux semblent se nourrir des joints entre les pierres du mur.

Découverte du Grand Tétras
Découverte du Grand Tétras

Un couple de randonneurs prend un petit déjeuner sur la terrasse du refuge, je m'approche pensant faire de même et là je m'arrête net ! A 50 mètres de moi se trouve le mythique Grand Tétras !

Lissage de plumes du Grand Tétras
Lissage de plumes du Grand Tétras

Je m'approche pensant que l'oiseau s’envolerait, mais au contraire c'est lui qui vient vers moi. L'oiseau est impressionnant par sa corpulence !

Il s'agit en fait d'un coq "mou" (comportement où l'instinct de survie n'est plus présent, il est comme apprivoisé), en observant de près son plumage on aperçoit un liseré blanc au bout des rectrices, c'est donc un individu né en 2014 (merci à Emmanuel Ménoni,Chargé de recherche - Equipe "Galliformes de montagne"CNERA faune de montagne, pour ces précisions).

Grand Tétras et autres observations en Hautes-Pyrénées de mai 2015

La quête atteinte, je rentre tranquillement avec le sourire du naturaliste qui a eu un gros coup de chance !

Olivier Vannucci.

Repost 0
Published by Naturalistes
commenter cet article
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 07:27

De retour sur l'île de Beauté pour illustrer ce petit voyage naturaliste côté botaniste. De nombreuses espèces d'orchidées sont présentes en Corse : 74 espèces notées, http://asso.acmo.free.fr/index2.htm

Le mois d'avril reste la période de l'année la plus favorable pour observer une grande diversité d'espèces.

Je tiens à m'excuser pour la mise en page des images, car overblog semble buger sur certains formats !

Ophrys corse
Ophrys corse

Nous commençons avec cette Ophrys, endémique de l'île, il s'agit de l'Ophrys corse (Ophrys lutea subsp. corsica). On peut la rencontrer dans le secteur de Bonifaccio. Elle ressemble à une espèce que l'on rencontre sur le continent : Ophrys jaune.

Ophrys marbrée
Ophrys marbrée

Dans ce secteur, on peut croiser également l'Ophrys marbrée (Ophrys marmorata), plus discrète que la précédente.

Ophrys bombyx
Ophrys bombyx

Dans la garrigue autour de Corte, nous avons eu la chance de croiser plusieurs espèces rares dont une protégée : Ophrys bombyx (Ophrys bombyliflora).

Ophrys de Moris
Ophrys de Moris

Sur le même site, nous observons de nombreux pieds d'Ophrys de Moris (Ophrys morisii) avec des couleurs impressionnantes !!!

Ophrys des Lupercales
Ophrys des Lupercales

L'Ophrys des Lupercales (Ophrys lupercalis), du groupe fusca chez les Ophrys (label très allongé) se rencontre ici et là sur des secteurs ras.

Un peu plus loin, deux nouvelles espèces nous attendent (façon de parler) ! La première est l'Orchis d'Hyères (Orchis olbiensis) et la suivant est l'Orchis de Corse (Orchis corsica)

Orchis papillon
Orchis papillon

Une orchidée incontournable sur l'île, l'Orchis papillon (Anacamptis papilionacea), se développe dans de nombreux milieux et on peut la voir coloniser de nombreux talus en bord de route.

Orchis maculé
Orchis maculé

Sur la côte ouest de la Corse, nous observons encore de nouvelles espèces rares, la première peu abondante mais relativement commune sur l'île est l'Orchis maculé (Neotinea maculata) et la suivante, plus rare et protégée en Corse, se rencontre dans des biotopes particuliers : Gennarie à deux feuilles (Gennaria diphylla).

A leur côté notons la présence de nombreux pieds de Sérapias. C'est la plus grande espèce de ce genre que l'on retrouve en Corse, Sérapias en cœur (Serapias cordigera).

Ophrys miroir
Ophrys miroir

Pour finir le séjour, l'une des espèces d'Ophrys que je préfère, c'est l'Ophrys miroir (Ophrys speculum). Nous avons eu la chance de découvrir une belle station sur les îles Lavezzi !

Ophrys miroir

Ophrys miroir

Quelques Orchidées de Corse - avril 2015

Et voilà, c'est déjà fini... vivement l'année prochaine !

Olivier Vannucci, Pierre Paul Grimaldi, Vincent Bironneau et Benoit Suet.

Repost 0
Published by Naturalistes
commenter cet article
11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 07:32

Petit retour sur les observations réalisées ce(s) printemps/été 2015 en Sarthe méridionale !

Dans l'optique de peaufiner l'atlas des Rhopalocères de la Sarthe, quelques prospections complémentaires ont été menées cette année sur certains sites proches du département de Maine-et-Loire et Indre-et-Loire.

Azuré des cytises (Glaucopsyche alexis)

Azuré des cytises (Glaucopsyche alexis)

Le Céphale (Coenonympha arcania)

Le Céphale (Coenonympha arcania)

Argus frêle (Cupido minimus)

Argus frêle (Cupido minimus)

Azuré porte-queue (Lampides boeticus)

Azuré porte-queue (Lampides boeticus)

Thécla de l'Orme (Satyrium w-album)

Thécla de l'Orme (Satyrium w-album)

Grand Nacré (Argynnis aglaja)

Grand Nacré (Argynnis aglaja)

Nacré de la Ronce (Brenthis daphne)

Nacré de la Ronce (Brenthis daphne)

Nacré de la Sanguisorbe (Brenthis ino)

Nacré de la Sanguisorbe (Brenthis ino)

Mélitée noirâtre (Melitaea diamina)

Mélitée noirâtre (Melitaea diamina)

Mélitée des mélampyres (Melitaea athalia)

Mélitée des mélampyres (Melitaea athalia)

Miroir (Heteropterus morpheus)

Miroir (Heteropterus morpheus)

Gazé (Aporia crataegi)

Gazé (Aporia crataegi)

Tristan (Aphantopus hyperantus)

Tristan (Aphantopus hyperantus)

Azuré des mouillères (Maculinea alcon alcon)

Azuré des mouillères (Maculinea alcon alcon)

Cette galerie d'images reflète en partie la richesse de la Sarthe pour les Lépidoptères rhopalocères, de nombreux habitats restent de vraies oasis (coteau calcaire, prairie tourbeuse, etc.)

Olivier Vannucci.

Repost 0
Published by Naturalistes
commenter cet article
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 17:03
Survol des Alpes avant la descente vers Ajaccio.
Survol des Alpes avant la descente vers Ajaccio.

Voici un retour en image d'un séjour organisé dans le cadre d'un voyage d'études pour des BTS GPN que j'accompagnai à l'occasion d'un partenariat de formation.

Nous étions logés à la Casa di natura à Vizzavone au coeur du PNR de Corse. Ce secteur abrite notamment quelques amphibiens endémiques et l'une des plus belles forêts de Pin Laricio.

Pour commencer, une petite virée nocturne nous a permis d'observer les espèces suivantes :

Discoglosse corse femelle dans un torrent.

Discoglosse corse femelle dans un torrent.

Salamandre de corse.
Salamandre de corse.

En forêt domaniale de Vizzavone, la Salamandre corse (Salamandra corsica) est facilement observable au printemps lors des soirées douce et humides.

Lathrée écailleuse (Lathraea squamaria).
Lathrée écailleuse (Lathraea squamaria).

Cette plante parasite est considérée comme rare sur l'île, sur le continent on rencontre une autre espèce qui se "fixe" sur les racines de peupliers : la Lathrée clandestine.

Point de vue de la cascade des Anglais.

Point de vue de la cascade des Anglais.

Discoglosse corse
Discoglosse corse

En journée sur le même secteur notamment du côté de la cascade des Anglais, nous avons rencontré le Discoglosse corse (Discoglossus montalentii), le Cincle plongeur (Cinclus cinclus) et le Dolichopode de Venaco (Dolichopoda cyrnensis) !

Zoom sur le museau !
Zoom sur le museau !

Ce petit crapaud des eaux vives s'observe en avril mai, les deux espèces de discoglosses sont difficiles à différencier. Voir ce lien à la page 11 : http://www.cen-corse.org/travaux/114.pdf

Cincle plongeur.
Cincle plongeur.

Le Cincle plongeur est commun dans la montagne corse.

Dolichopode dans les ruines du château de Vizzavone.
Dolichopode dans les ruines du château de Vizzavone.

Pour finir, pour les adeptes d'Orthoptères, voici le Dolichopode de Venaco, une sauterelle cavernicole. Elle est aussi surnommée grillon fou localement car lorsqu'elle saute, on dirait un ressort qui part dans tous les sens !

Olivier Vannucci.

Repost 0
Published by Naturalistes
commenter cet article
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 17:55

En ce mois d'avril, une semaine au pays Basque.

Avec surprise je découvre une zone naturelle aménagée en pleine agglomération entre Irun et Hondarribia.

Entre en voie ferrée et un aérodrome :le Plaiaundi.

L'estuaire de la Bidassoa est parsemé de marais salés ( Txingudi). En fait c'est tout la vallée qui est en zone naturelle avec les marais de Jaitzubia.

Estuaire de la Bidassoa.

Estuaire de la Bidassoa.

Réhabilitation en 1998, d'un ancien marais très dégradé de 24 ha .

Les marais voisins de Jaitzubia furent aménagés en 2004.

Maintient de petites roselières et de prairies humides en bordure de chemin.

Maintient de petites roselières et de prairies humides en bordure de chemin.

Les chemins sont isolés des plans d'eau par une végétation dense.

Les chemins sont isolés des plans d'eau par une végétation dense.

Différents types d'observatoires ont été aménagés sur ce parcours qui ne fait que quelques kilomètres de long.

2 Grands observatoires . Accessible que sur demande à l'entrée ( accueil)

2 Grands observatoires . Accessible que sur demande à l'entrée ( accueil)

5 Petits observatoires ouverts

5 Petits observatoires ouverts

observatoire "minimum" surtout sur l'estran.

observatoire "minimum" surtout sur l'estran.

Deux pièces d'eau saumâtre en relation avec la mer.

Txoritegi. Sur la lagune San Lorenzo, une île centrale est occupée par des moutons.
Txoritegi. Sur la lagune San Lorenzo, une île centrale est occupée par des moutons.

Txoritegi. Sur la lagune San Lorenzo, une île centrale est occupée par des moutons.

Le chemin suit pendant un certain temps la Bidassoa et l'estuaire et ses marées.

Txingudi
Txingudi
Txingudi

Deux étangs eaux douces ont été créé pour attirer d'autres espèces d'oiseaux.

Nombreux couples de canards( chipeaux)

Nombreux couples de canards( chipeaux)

reproduction de foulques.
reproduction de foulques.

reproduction de foulques.

Sur l'étang : zone de roselières.

Sur l'étang : zone de roselières.

Des aménagements sur les étangs.

reposoir pour tortues.

reposoir pour tortues.

Deux caméras. Une sur une zone saumâtre et une autre sur étang eau douce. Elles sont reliées au centre d'accueil qui est à proximité.

Deux caméras. Une sur une zone saumâtre et une autre sur étang eau douce. Elles sont reliées au centre d'accueil qui est à proximité.

Deux hérons bihoreaux sur les eaux douces.
Deux hérons bihoreaux sur les eaux douces.

Deux hérons bihoreaux sur les eaux douces.

Sur le petit étang d'eau douce a été aménagé des hauts fonds et îles ( reproduction de canards). Un mur à hirondelle des rivages (en dur) a été construit.

Il faut noter la présence de très nombreux panneaux explicatifs tout le long du cheminement.

Txingudi
Txingudi

A l'entrée du site une maison de la nature accueil le public.

- expositions ( actuellement sur les cétacés)

-maquettes de la zone et de l'estran.

- panneaux explicatifs.

- une salle d'accueil du public avec baies vitrées sur la lagune.

Txingudi
Txingudi
Txingudi

Le centre d'accueil propose des guides sur les oiseaux ,la flore et les différents milieux (gratuitement)

Txingudi
Txingudi

Une revue gratuite est également éditée

Txingudi

Un site internet.

Centro de interpretación Ekoetxea - Txingudi - Medio ...

www.ingurumena.ejgv.euskadi.eus/.../txingudi/.../eko...

Françoi

Repost 0
Published by Naturalistes
commenter cet article