Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 08:04

 

Voici le dernier chapitre de ce périple corse riche en rencontre et en observations. Le mois de mai reste un des meilleurs mois pour découvrir cette île méditerranéenne. La flore explose de partout, chez les oiseaux nous sommes en présence de nicheurs, de migrateurs... Chez les insectes, les amphibiens et les reptiles c'est parfait ;  tout ce petit monde est bien actif.

 

Les images proposées dans cet article complètent les observations détaillées précédemment.

 

Morimus asper Olivier VANNUCCI

 

Un longicorne s'est posé à proximité de notre tente, il s'agit du Morime rugueux  (Morimus asper) insecte saproxylophage (il se nourrit de bois en décomposition), l'espèce semble coloniser les boisements de résineux.

 

Hémidactyle verruqueux O VANNUCCI

 

Dans ce camping à la ferme dans l'arrière pays de Porto Vecchio, on rencontre également toute une faune nocturne dont l'Hémidactyle verruqueux (Hemidactylus turcicus) qui sort des tuiles pour prendre la fraicheur du soir.

Cette ambiance ne pourrait être complète sans cette note flûtée répétée venant des arbres alentours berçant les campeurs vannés.

 

L'hôte, petit mais bruyant, se pose à proximité de nous !


Hibou petit duc O VANNUCCI

 

Vision nocturne oblige, je ferai ce cliché en noir et blanc pour ce Petit-duc scops (Otus scops).

 

Dans les toilettes un prédateurs est affairé autour du néon, ils guettent les papillons nocturnes se collant sur le mur. Le festin attend la Tarente de Mauritanie (Tarentola mauritanica).

 

Tarente de Mauritanie O VANNUCCI

 

Le lendemain, rencontre avec un Faucon pélerin (Falco peregrinus) posé sur une falaise maritime gettant des pigeons biset bien imprudents.

 

Faucon pélerin O VANNUCCI

 

Quelques papillons s'approchent facilement dont l'Azuré des cytises (Glaucopsyche alexis), magnifique azuré posé sur une fabacée.

 

Azuré des cytises O VANNUCCI

 

Certains sont plus difficiles à approcher, où leur observation se transforme en course poursuite dans le maquis ! C'est un papillon qui se mérite, la plante hôte est l'arbousier. Son vol rapide, ne facilite pas le tirage de son portrait.

Je vous présente le Pacha à deux queues (Charaxes jasius) ou Jason.

 

Pacha à deux queue OVANNUCCI;

 

Pacha à deux queues O VANNUCCI

 

C'est l'image de la fin d'un périple que je recommande à tous.

 

Samuel, Claire, Adeline et Olivier.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Les Iles
commenter cet article

commentaires