Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 19:05

 

Une silhouette se dessine au sommet du donjon du château de Clisson (44), des cris retentissent mais c'est bien sûr, le Choucas est de retour sur son promontoire.

 

Choucas des tours 2 Olivier VANNUCCI

 

Le Choucas des tours est un petit corvidé (coloeus est un sous-genre de corvus), souvent appelé à tort corneille ou corbeau. Cette espèce vit souvent à proximité de l'homme. Il survole les bourgs en groupe en émettant des cris (Kia kia kian kian) particuliers qui lui ont donnés son nom (un même terme désignant chouette hibou et corneille : Kawa (oiseau "sombre") .

 

Choucas des tours 5 Olivier VANNUCCI

 

On le rencontre un peu partout mais il a besoin de falaises ou de bâtiments pour nicher. C'est un cavernicole qui utilise des cavités pour élever sa progéniture souvent haut perchée (dans les clochers, cheminées, ruines de château, falaises,...).

 

Choucas des tours 1 Olivier VANNUCCI

 

 

Si l'on observe de près l'oiseau, on apercevra son iris blanc (presque bleu), son bec fort et court et sa tête aux reflets argentés. Il est très grégaire et certains de ces comportements montrent un lien social important entre certains individus. Les individus qui composent le couple, restent fidèles tout au long de leur vie.

 

Il est omnivore et se nourrit de tout ce qu'il lui tombe sous le bec (invertébrés, détritus, pain,...).

 

Choucas des tours 3 Olivier VANNUCCI

 

 

On observe malheureusement la destruction de ses nids (certaines personnes le considère comme un nuisible) et la régression de l'espèce sur ses sites habituels de nidification. La pullulation des pigeons bisets domestiques monopolisant les cavités tout au long de l'année pour sa reproduction, limite la place disponible et amène à une disparition de certaines colonies de choucas des tours.

 

Choucas des tours 6 Olivier VANNUCCI

 

Cette espèce fait partie de notre patrimoine commun, pourtant elle passe inaperçue aux yeux de tous...La biodiversité "ordinaire" dépend souvent de l'Homme, la cohabiation se fait difficilement par méconnaissance des espèces (chauves-souris, oiseaux nocturnes et diurnes, insectes,...). Les constructions humaines sont perçues comme autant de sites de repos, de nidification, de développement par les espèces animales et végétales. En témoigne cet article.

 

Olivier

Partager cet article

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article

commentaires

François 22/02/2012 22:25

Alors les vacances dans le massif central!