Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 21:17

Nous sommes le 21 mai et nous partons au petit matin vers la Suisse après avoir fait halte pour la nuit en Haute-Marne. Notre premier arrêt est la Réserve naturelle du Creux du Van, située à l’Ouest de Neuchâtel.


Celle-ci est connue pour sa population de Bouquetin (Capra ibex). Deux individus se présenteront à nous : une femelle et un jeune mâle qui ne semblent pas farouches.


Un peu de bota sur les pelouses pré-alpines …

Gentiane printanière (Gentiana verna)


 Là j'hésite entre la Gentiane de Koch (Gentiana kochiana) et la Gentiane des Alpes (Gentiana alpina) ...



Anémone printanière (Pulsatilla vernalis)

 

Là encore, j’ai un peu de mal à reconnaître l’espèce (je suis loin d’être experte …). Celle qui se rapproche le plus (d’après mes recherches) c’est Orchis superbe (Orchis ovalis) mais le labelle est vraiment moins découpé ici et le lobe central n’est pas nettement plus long que les latéraux. Alors, je suis intéressée par vos suggestions … ;o)

Le lendemain, nous passons à Penthaz, village situé à quelques kilomètres de Lausanne. Il se trouve que dans une ancienne carrière, se reproduisent une vingtaine de couples de Guêpier d’Europe. C’est la seule colonie présente en Suisse. Pendant que nous observons ces oiseaux gracieux et colorés, une Bondrée apivore et deux Milans noirs se mettent à planer au dessus de nous. De nombreux passereaux chantent autour de nous : Bruant jaune, Linotte mélodieuse, Rossignole philomèle, Rousserolle effarvatte, Fauvettes à tête noire et des jardins …

Puis, opération Lago aux Diablerets. Nous partons du col de Solalex (1 469 m) pour atteindre celui d’Anxeindre (1 876 m). Là haut, c’est un plateau qui nous offre un paysage superbe. Nous le parcourons jusqu’au Pas de Cheville (2 036 m).






Au cours de notre marche, s’activent autour de nous, Pipits spioncelles (Anthus spinoletta) en parade, Venturons montagnards (Serinus citrinella), Traquet motteux (Oenanthe oenanthe), Rougequeues noirs (Phoenicurus ochruros), Chocards à bec jaune (Pyrrhocorax graculus), Grands Corbeau (Corvus corax), un Merle à plastron (Turdus torquatus) et un Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) pour les piafs et quelques Chamois (Rupicarpa rupicarpa), Bouquetins et Marmotte (Marmota marmota) pour les mammifères. Enfin, sur le chemin du retour, nous surprenons un couple de Lagopède alpin (Lagopus mutus) sur une névé !!

Voici le mâle. Le mimétisme du Lagopède avec son environnement est vraiment surprenant !

Le soir venu, nous nous rendons col de Pierre du Moëllé (1 661 m) dans l’espoir de voir le Tétras lyre (Tetrao tetrix). Nous plantons la tente 200 m de dénivelé au dessus, entre les névés. Il est 23h et nous sommes accompagnés par la Chouette de Tengmalm (Aegolius funereus). Son chant retentit dans l’obscurité presque totale.

C’est à 5h que nous sommes réveillés par le chant de la bête. Ils sont au nombre de trois. Toujours cachés dans la tente (qui n’a pas l’air du tout de les perturber dans leurs activités), nous les observons de très près (un individu s’est approché à 4 mètres !!). Un combat a même lieu entre deux mâles à 7h. Ca n’a duré que quelques seconde mais ce fut un moment inoubliable !



 





Laurent et Emeline
Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 21:09

Avant que la nuit ne tombe sur le Plateau de Langres (Haute-Marne), nous avons juste le temps d’admirer le magnifique Sabot de Venus (Cypripedium calceolus). Une quinzaines de pieds sont en fleur. Trente autres attendent leur tour. (Photos prises le 20/05/09)



Les prairies et forêts de feuillus (chênes et hêtres) sont ici le royaume du Chat forestier (Felis silvestris).


Laurent et Emeline
Repost 0
Published by Naturalistes - dans Botanique
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 11:31
Grande enquète policière en forêt de Perseigne dans le nord Sarthe.

Cette nuit la police à sillonnée  la magnifique forêt de Perseigne.  Un dangereux criminel a été aperçu sous les arbres de la forêt. Des affiches ont été distribué. Les agents de la force publique ont du éviter des filets tendues au travers les routes, des retraités en fugue et vers 2 h du matin l'individu est enfin tombé dans leurs filets.
Barbastelle
François
Repost 0
Published by Naturalistes - dans Chiroptères
commenter cet article
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 11:12
A l'orée de la forêt de Bercé en Sarthe, quelques papillons nocturnes sont venus nous voir piéger par la lampe halogène. En voici quelques uns :
La Patte étendue (Calliteara pudibunda) venue en nombre ce soir là, n'hésitant pas à nous attaquer !

La Phalène trilignée (Cyclophora linearia), le chenille se nourrit sur le Hêtre, bien présent en forêt de Bercé.

L'Ecaille tigrée (Spilosoma lubricipeda), très commune.

Le Hameçon (Watsonalla binaria)

Le Rhinocéros (Oryctes nasicornis), attiré par le piège à papillons !

Et pour finir, un peu plus tôt dans la journée, une Orchidée photographiée dans une prairie humide abandonnée qui est l'Orchis négligé (Dactylorhiza praetermissa) :

Marek et Olivier
Repost 0
Published by Naturalistes - dans Insectes
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 12:59

Dans la foulée de la sortie Bordelaise, une petite excursion sur l'île d'Oléron.
Sur les pelouse anacamptis pyramidalis et sur le marais le glaieul  sauvage.


















François
Repost 0
Published by Naturalistes - dans Littoral
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 11:45


Au sud de Angoulème, dominant la plaine se dresse des corniches de calcaire turonien jadis exploitées.
La dureté de la roche a fait que de nombreuses carrières de pierre meulière ont fleuri sur le plateau.
Il reste en place de nombreuses tracess.











Haut lieu de la botanique grace à ses pelouses sèches.
Les espèces du sud abondent ainsi que les orchidées





























Ophrys insectifera         et orchis anthropophora





  La globulaire de Valence ( seule station française)
       














linum tenuifolium                                                                                         linum   austriacum collinum






La faune est également très riche. Genette, oiseaux, reptiles. Les lépidoptères très nombreux.







Le mi




























lysandra bellargus                                                             thecla du prunellier



Ophrys bécasse
François
Repost 0
Published by Naturalistes - dans Botanique
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 16:40
L'activité bat son plein autour des étangs fléchois. Une couleuvre à collier a peut être les yeux plus grands que le ventre. La machoire est distendue mais le crapaud passe difficilement.
François.
Repost 0
Published by Naturalistes - dans Reptiles
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 16:08

Petit séjour au coeur du Finistère, loin des embruns, au milieu des landes, des tourbières et des chaos granitiques...


Les Monts d'Arrée forment un ensemble de crêtes totalement dénudées (les sommets culminent à 380 mètres !) ; où y propspèrent la callune, l'ajonc de Legall, la molinie... Au centre une cuvette, appelée Yeun Ellez aujourd'hui recouverte en partie par un lac. ce lac a été créé lors de l'implantation d'une des toutes premières centrales nucléaires à la fin des années 1960 (merci à Blaise Paul), aujourd'hui elle est en "déconstruction".

 


Au Nord Est du lac de Brennilis se situe la réserve naturelle du Vénec, c'est un vaste ensemble tourbeux. C'est notamment une des dernières tourbières bombées de Bretagne. En périphérie on rencontre une végétation particulière dite "lagg", c'est un ensemble de touradons de molinie inondée formant une ceinture. Au centre les sphaignes sont très présentes, c'est elles, qui en croissant donnent l'aspect bombé à la tourbière. 

 

 

 


Les sphaignes sont des mousses, elles ont la particularité de se gonfler d'eau un peu comme des éponges.

 

 

 

 


Petite curiosité dans la lande humide, ce rond de sorcière constitué de jonc squarreux (Juncus squarrosus) !

 

 

 

 




Une chenille se nourrissant de callune avec une touffe de poils à chaque extrèmité du corps, à déterminer.

 

 

 

 


Une plante originale est peu courante, le piment royal (Myrica gale).

 

 

 

 


Quittons, les landes et tourbières pour les chaos, des immenses blocs de granit entassés formant des cascades de pierres, l'eau y serpente discrètement souvent cachée, on l'entend surtout.

 

 

 

 


Dans les zones plus calmes, le paysage est féérique, il ne manque plus que les petits êtres de la nuit...

 

 

 

 


Une fougère peut commune s'y développe l'Hymenophyllum (Hymenophyllum sp.), elle pousse à même le granit avec les mousses.

 

 

 

 


Sur les petits cours d'eau le castor d'Europe est bien présent, ici il est obligé de construire des barrages pour que l'entrée de son terrier reste toujours immergé. Celui-ci fait 90 cm de haut pour 2 m de large.

 

 

 

 


Les chrysomèles s'activent, la lutte acharnée des mâles pour trouver une partenaire est relancée dès que le soleil esquisse un sourire entre deux nuages.

 

 

 

 


Et pour finir une petite fleur, la violette des marais (Viola palustris).

Olivier

 

 

Repost 0
Published by Naturalistes
commenter cet article
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 18:34
Les premières chaleurs sur le côteau de Bazouges. Sortie des papillons et des orchidées.
Orchidée bouffon'(orchis morio)                                             


Orchis pourpre

         
















le point de hongrie







                                                                   la petite violette









le cuivré commun












Géomètre à barreaux.
François
Repost 0
Published by Naturalistes
commenter cet article
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 16:31
Après l'article sur les oiseaux, voici l'article tant attendu sur la flore...
Comme on peut le constater sur cette photo, les grandes plaines de pâturage d'Estrémadure (souvent sous des chênes lièges) n'offrent que peu de plantes en floraison. En cherchant bien, on tombe quand même sur quelques espèces comme l'Iris faux-Sisyrinque (Gynandriris sisyrhinchium).
Le défi était donc de rechercher les endroits où la flore réussit à pousser en Estrémadure dans une région désertique où il n'y a (quasiment) que des ornithos !
Notre salut en cette semaine sainte est venu d'une colline calcaire au sud d'Almaraz où on a recensé 9 espèces d'Orchidées parmi une flore très riche sous une oliveraie abandonnée. Voici donc un aperçu de ces Orchidées :
- Orchis d'Italie (Orchis italica)
- Orchis conique (Orchis conica) :
- Ophrys miroir (Ophrys ciliata)
- Ophrys tenthrède (Ophrys tenthredinifera)
- Ophrys de l'Atlas marocain (Ophrys dyris)
A la fin de notre prospection, nous rencontrons Celestino Gelpi, un passioné local d'Orchidées ! La seule vue de nos photos numériques a permis de sympathiser très rapidement. Il décida donc de nous emmener à une chataigneraie sur sol acide permettant d'observer 3 nouvelles espèces d'Orchidées dont l'Orchis pâle (Orchis pallens)
et l'Orchis de Corse (Dactylorhiza insularis) !!
Ces chataîgners abritent également d'autres espèces de végétaux comme la Jacinthe d'Espagne à l'état sauvage (Hyacinthoides non-scripta subsp. hispanica)
ou encore Narcissus triandrus subsp. pallidulus
Notre fin de voyage se termine par l'observation d'une très belle population d'Orchis de Champagneux (Anacamptis champagneuxii) accompagnée de la Serapias langue (Serapias lingua).
Marek et Olivier
Repost 0
Published by Naturalistes - dans Europe
commenter cet article