Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 16:44

 

caricature split

 

Au large de la ville de Split ce trouve une succession d'îles.

L'île de Brac la plus près de Split fait 25 km de long; elle culmine à 780 m

La côté nord protégé de la houle présente de supers petits ports.

 

114

 

Le plateau central est un immense karst pelé .

 

Les sommets sont plantés de pins d'Alep.

Le climat pluvieux hélas ne m'a pas permis de profiter pleinement des fleurs.

La côte sud est un maquis de romarins.

 

 

 

 

 

 

180

Bol croquis

Ophrys liburnica ou tomasinii

124

183

211

 

 

 

ciste incanus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les animaux le temps de chien a du bon.  Sous une pluie digne des moussons indiennes. Le crapaud vert est de sortie.232

Quelques oiseaux sont visibles: la corneille mantelée, la cousine orientale de notre corneille noire.

                                                           Les huppes fasciées.

123

caricature corneille

200-copie-1

François

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Europe
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 09:24

 

La fin du mois d'avril en Croatie pour les vacances.

Le temps n'a pas été terrible, mais le pays est super.

Première étape: la région de Split sur la côte dalmate

Split superbe ville avec une  multitude de restes  romains et peu de touristes en avril.

dessin split 2 

 

 

dessin de split

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

002

Le port est parcouru sans relache par les goélands leucophées. A part cette espèce, très peu d'autres oiseaux marins.

015

L'intérieur des terres se présente comme une succession de chaines de montagne tombant assez rapidement dans la mer.

Le Mosor 1300 m. est encore sous la neige.

080    Malgré le froid et la pluie , les premières plantes émergent.

 

084 Euphorbia spinosa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Euphorbia myrsinites

 

085

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En bordure de littoral, des fleuves se jettent dans l'Adriatique en découpant les barrières de calcaire.

066

Omis au sud de Split. Les hirondelles viennent d'arriver et moucheronnent dans l'estuaire.

073

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le long de la vallée les premières orchidées. Alors commence le bazar des déterminations des orchidées croates de type aranifera.

 

 

Ophrys sans doute céphalonica(peut être archipelagi) Beaucoup de variabilité et pas deux plantes identiques.

 

049

048

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La suite du voyage sous le soleil ou presque François

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Europe
commenter cet article
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 10:54

La colonie a retrouvé son calme. Chacun couve avec assiduité.rieuse mai 1mélano mai 1

François

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 15:17

Les prairies inondables accueillent de nombreuses espèces d'ardéidés à cette époque de l'année, Grande aigrette, Aigrette garzette, Héron cendré et un nouveau venu depuis une quinzaine d'années sur la région le Héron gardeboeufs.

 

oiseaux 0888

 

Voici le Héron gardeboeuf (Bubulcus ibis), qui accompagne souvent les troupeaux dans les prairies humides. Deux individus stationnent depuis une semaine sur la Réserve Naturelle Régionale des Marais de Cré sur Loir / La Flèche.

 

oiseaux 0881

 

oiseaux 0878

 

Olivier VANNUCCI

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 07:40

Tiens c'est le printemps depuis 10 jours et la météo ne facilite pas cette réalité, heureusement que les hirondelles égaient un peu tout ça. En soirée entre deux giboulées petite série "hirondelles" chassant au-dessus d'une gravière.

 

oiseaux 0809

 

L'Hirondelle rustique (Hirundo rustica) gobe les insectes, surtout des chironomes rassemblés en nuées au-dessus de la surface de l'eau à cette période.

 

oiseaux 0849

 

Ici un mâle, reconnaissable à ses longues plumes de la queue. Certains indivudus ont une teinte un peu orangée plus ou moins marquée sur le ventre. Les individus se regroupent sur des arbres morts le temps de faire la cosette, quelques mâles s'égosillent et un brin de toilette, lissage de plumes... puis tous le monde décolle pour chasser ou continuer le voyage !

 

oiseaux 0854

 

A gauche de cette belle "brochette" d'hirondelles se trouve une Hirondelle de rivage (Riparia riparia) qui actuellement commencent à fouir leur terriers sur les berges meubles de la gravière.

 

oiseaux 0893

Olivier

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 18:25
Nous avons la chance d'avoir sur un lac Fléchois une île entretenue par la mairie qui permet l'installation d'une colonie de mouettes.aquarelle mélano 3
Mouette mélanocéphale. Oiseau avec une tête noire ,un oeil cerclé de rouge et bordé de sourcils blancs.
Cette espèce méditerannéenne augmente depuis quelques années son territoire vers le nord.
La préservation d'îlots isolés et calmes est primordiale pour cette mouette.
Une trentaine de mélanocéphale côtoie une grosse population de mouettes rieuses.
rieuse 27 mars
La mouette rieuse a une tête plus grise et un capuchon plus petit.


mélano 2 mars





























Moment de calme sur l'île. cela ne va pas durer.
Mélano 3 mars
La mouette rieuse se querelle volontier avec ses voisines. Tête basse et cou tendu.
La mélanocéphale, plus grande tend le cou et écarte légérement les ailes en signe de menace.
mélano 27 mars 2
Ces oiseaux sont très théâtraux  dans leurs attitudes. Ici saluts de la tête pour un couple.
François
Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 09:07

De passage sur l'Ile de Noirmoutier samedi, de nombreuses Mouettes pygmées stationnaient sur la STEP de Barbâtre, dont un individu mazouté sur toute la poitrine.
Mouette pygmée 0043Mouette pygmée 0048Mouette pygmée 0074
Les Echasses blanches n'étaient pas encore arrivées, mais les Avocettes élégantes, dont certaines portaient des bagues de couleur, ont bien voulu prendre la pose.
Avocette élégante 0114
En soirée, quelques centaines de Crapauds calamites étaient présents sur le site habituels, déjà de nombreuses ponts observées.
Crapaud calamite 0014
Et parmi eux, des dizaines, voire des centaines de Chirocephalus diaphanus, un petit crustacé branchiopode de quelques millimètres, vivant dans les eaux temporaires.
Chirocephalus diaphanus 0009
Willy

 

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Littoral
commenter cet article
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 19:58
Avec le retour des beaux  jours, les oiseaux sortent de leur torpeur hivernale.
Certains avaient  commencés il y a quelques temps à s'agiter le long des troncs. Les pics !
dessin pic épeicheepeiche 1François.


Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 13:34

Dordogne 0633


Certains secteurs de la vallée sont connus pour l'hivernage d'oiseaux montagnards et sa tranquilité hors période touristique permet de se déplacer aisément ! Il est facile de croiser le Tichodrome échelette (Tichodroma muraria) ou l'Accenteur alpin (Prunella collaris) en se baladant sur les sites historiques (châteaux, vieux villages,...) ou préhistoriques (abris sous roche, falaises calcaires,...).

Dordogne 0591
Quelques clichés de mauvaises qualités d'un Tichodrome cherchant sa nourriture sur une paroi rocheuse au fond d'un jardin ! 


Dordogne 0031

Dordogne 0027

Dordogne 0026


C'est également l'occasion de croiser les premiers migrateurs en route vers le Nord comme le Milan noir (Milvus migrans).

Dordogne 5811


D'autres espèces sont présentes ici et là : Milan royal, Faucon pélerin, Hibou Grand-duc, Grand Corbeau, Hirondelles de rochers,...

Dordogne 0596



La vallée de la Vézère est aussi incontournable, du côté des Eyzies et la Roque Saint Christophe (grande falaise) où le Tichodrome est un hivernant annuel souvent accompagné des Accenteurs alpins.

Dordogne 0619 

Un groupe de 4 Accenteurs alpins observés au Château de Beynac et en haute altitude une Cigogne noire (Ciconia nigra) remonte aidée d'un fort vent de Sud.

Dordogne 0068

Dordogne 0108


Dordogne 0632


Pour la vallée de la Dordogne : Beynac, Castelnaud et la Roquegageac sont des sites intéressants pour y rencontrer les même espèces l'hiver.

Dordogne 0652


D'anciennes carrières sont présentes un peu partout en plus des grottes et autres gouffres. Dans certaines on trouve de vieilles inscription comme ci-dessous.

Dordogne 0602


Tous ces sites sont sensibles car les chiroptères s'y installent pendant l'hibernation, éviter d'accéder aux milieux souterrains pendant cette période délicate. 

Dordogne 0640


Depuis le Cingle de Trémolat, on peut observer les Milans noirs et les Faucon pélerins. Ce site est intéressant au printemps pour les insectes et la botanique (orchidées,...) également.

Olivier, Marek et Adeline.
Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 18:00


BRETAGNE 0460

De retour de Bretagne, plus précisément des Côtes d'Armor, où les oiseaux pélagiques commencent à s'installer pour nidifier. Les nicheurs croisent les derniers hivernants, c'est le cas des Macreuses noires (Melanitta nigra) et des Harles huppées (Mergus serrator) qui côtoient les Cormorans huppés parés de leur beau plumage noir au reflet verdâtre. Les uns se préparent à quitter les côtes bretonnes pour regagner leur zone de reproduction alors que les autres paradent, s'accouplent et construisent leur nid.

BRETAGNE 0416


BRETAGNE 0401


BRETAGNE 0487


Voici un petit aperçu de l'ambiance sur ces falaises (70 mètres), à chacun son étage ! Deux Grands corbeaux (Corvus corax) feront une courte apparition et le Faucon pélerin (Falco peregrinus) n'est jamais très loin. 

BRETAGNE 0548



Les moins farouches et les plus faciles à observer sont (comme écris ci-dessus) les Cormorans huppés (Phalacrocorax aristotelis). Occupés à apporter des matériaux pour la construction des nids ou à couver ; notre présence ne les dérangera pas.

BRETAGNE 0507



Plus discret, de petits voiliers frôlent les rochers en battant que très peu des ailes, ce sont les Fulmar boréal (Fulmarus glacialis). ces oiseaux reconnaissables à leur silhouette ont un bec particulier muni de narines tubulaires (servant à éliminer le sel de l'eau par l'intermédiaire des glandes nasales).

BRETAGNE 0483


Les alcidés ne sont pas en reste, les Pingouins tordas (Alceda torda) pêchent aux pieds des falaises et font des allers-retours entre la mer et leur site de nidification.


BRETAGNE 0468

 BRETAGNE 0470


Quant aux Guillemot de troïl (Uria aalge), ils attendent patiemment sur leur reposoir lissant leur plumes et échangeant avec leur congénères…


BRETAGNE 0498
BRETAGNE 0506

Le Pipit maritime (Anthus petrosus) peu farouche recherche sa nourriture dans les rochers que la mer à laisser apparaître à marée basse.

 

BRETAGNE 0419

Il n’est pas seul, une Aigrette garzette (Egretta garzetta) l’accompagne, puis chassée par une vague elle s’en ira un peu plus loin.


BRETAGNE 0442


Ca sent le retour du printemps tout ça !

Olivier 

 

 

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Littoral
commenter cet article