Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 11:23

La sierra de Cadi est une chaîne montagneuse calcaire qui s'élève au sud de l'axe cristallin des Pyrénées.

C'est un parc naturel ( Parc de Cadi Moxeiro).

 

 

287

cadi

Arsèguel

Hespèrie sp sur une campanule.

 

220

223

Aurore de Provence

227

Gentiane croisette

239

Empuse

cerdagne 6

village de Cava

cerdagne 7

294

299

Grosse chaleur. Les azurés trouvent refuge dans un suintement boueux.

Polyommatus corindon et  polyommatus icarus

307

eryngium bourgatii

311

fadet castillan ( coenonympha iphioides)

François

 

 

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Montagne
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 20:40

La vallée glacière d'Angoustrine descend du pic Carlit et rejoint la Cerdagne.

318

demi deuil

081

Gazé

132

Mélité orangé.

154

165

cerdagne-2011 3863

Silène

158

l'hermite

153

Mégère

399

Le Tristan

406

Tabac d'Espagne

409

Petit Mars changeant

cerdagne-2011 3735-copie-1

421

Petite Tortue

422

Paon du jour

cerdagne-2011 3703

Apollon

cerdagne-2011 3717

Robert le diable.

cerdagne-2011 3758

cerdagne 2

332

ascalaphe longicornis

François

 

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Insectes
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 17:12

174

La ville de Berga se situe en limite des dernières montagnes pyrenéennes.

La Patum de Berga est une fête traditionnelle et populaire. Elle consiste en une série de représentations théâtrales et de défilés de personnages divers dans la rue. La présence de feux et de pyrotechnie, comme une grande participation citoyenne, en sont caractéristiques.Ces fêtes catalagnes sont au patrimoine  mondial UNESCO.

 

berga

Le Llobergat descend des Pyrénées et se jette dans la mer à Barcelone.

Le climat est très chaud car l'altitude est faible. C'est la guarrigue.

175

177

Polyommatus coridon.

183

Amaryllis

189

Hespèrie SP

193

everetes argiades

cerdagne 5

pont du Moyen-Age.

197

hoplia caerula

202

Emergence de plecoptere. Si quelqu'un connait le nom?

François

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Europe
commenter cet article
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 06:58

C'est étrange mais le naturaliste l'été ne se balade pas beaucoup sur le trait de côte !!!

De la montagne, de la campagne...ah ça c'est les bonnes vacances du naturaliste l'été.

 

Bon, et bien nous sommes allez faire un saut au pays des fromages, du pounti et de la truffade.

 

Les températures du Cantal permettent de découvrir les quatre saisons de l'année en une dizaine de jours, de la Vallée de Chaudefour, en passant par Salers et le Puy Mary, et j'en oublie certainement ; nous ont permis de découvrir une région riche de paysage, de nature, d'histoire et de gastronomie !

  Chastel 

Nord ouest du Cantal, à côté de Saignes se trouve un plateau "basaltique" : Chastel Marlhac.

On domine d'ici la campagne cantalienne à proximité de la vallée de la Dordogne et du département de la Corrèze.

 

Sur le plateau des reliques de landes sèches abritent de nombreuses espèces d'orthoptères dont le Sténobothre nain (Stenobothrus stigmaticus), Caloptène barbare (Calliptamus barbarus), Criquet noir ébène (Omocestus rufipes),...

  Stenobothrus stigmaticus

 

Quand on quitte les hauteurs pour les vallées, de petits torrents sinueux grattent la roche dure. C'est là où la Loutre d'Europe (Lutra lutra) a élu domicile.

 

  Empreinte Loutre O VANNUCCICours d'eau

 

En passant à proximité du Puy de Sancy, il ne faut pas rater la Réserve Naturelle de la Vallée de Chaudefour. Ce site est très riche et bien préservé malgré l'afflux de touristes en été (dont nous faisons partie ;-). Papillons (dont le Semi-Apollon), Orthoptères et de nombreux autres bestioles dans les prairies tourbeuses.

 

Dent de la Rancune

 

Un Aigle royal sub-adulte fera une brève apparition et quelques sifflements de marmottes seront également entendus.

 

Col de Néronne

 

Au col de Néronne à proximité de la ville de Salers se trouve le buron de Guy Chambon. Ici on peut acheter du Salers (sorte de cantal) en direct et discuter pendant la traite si particulière des vaches salers (pour démarrer la traire il faut "amorcer" le lait avec le veau puis l'attacher à l'une des pattes avant pour continuer avec la trayeuse mobile).

Aujourd'hui le cantal ou le salers sont produits en partie à base de lait de vaches montbéliardes.

 

Salers buron Chambon

 

Dans les paturages d'altitude de nombreux rapaces cerclent et recherchent des proies potentielles. Un juvénile de Circaëte Jean Le Blanc (Circaetus gallicus), curieux, s'est approché à 20 mètres de l'objectifs !

 

Circaëte Jean Le Blanc 1

 Circaëte Jean Le Blanc

 

En partant plus à l'est, et en remontant au nord de Murat, un paysage unique apparaît : le Cézallier.

 

Cézallier

 

Le climat est hostile, mais les espèces présentent sont assez remarquables !

 

Pie-grièche grise juvénile

 

Lézard vivipare

 

Un juvénile de Pie-grièche grise (Lanius excubitor) cherche pitance par une température de 11°C !

Et un Lézard vivipare (Zootoca vivipara) cherche un peu de chaleur en bordure de la tourbière du Jolan. L'été c'est vite dit, manteau et écharppe sont de rigueur.

 

Tourbière du Jolan

 

Dommage qu'elle serve pour l'agrainage des canards "casserole", ces milieux sont tellement fragile...

 

Drosera rotundifolia

 

Les plantes carnivores sont les reines au coeur des coussinets de sphaignes !

 

Sphagnum sp O VANNUCCI

 

En repartant, arrêtez-vous à la forêt de la Pinatelle, site assez depaysant. Les cervidés son en nombre et il est rare de croiser grand monde.

 

Forêt de la Pinatelle

 

Certains passereaux farouches dans certains endroits le sont bien moins ici ! C'est le cas du Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula) ou du Pipit farlouse (Anthus pratensis).

 

Bouvreuil pivoine

 

  POV 4677

 

Et pour finir, une vue magnifique du Puy Mary sur la brèche de Roland.

 

 

Brèche de Roland

 

Olivier et Adeline.

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Montagne
commenter cet article
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 09:25

Tour du VisoEn quelques jours de vacances, il est possible de faire le tour du Mont Viso en 4 jours. L'essentiel du parcours se situe en Italie mais le départ est possible du côté français à partir de la Roche Ecroulée (commune de Ristolas dans le Queyras). Cette longue montée permet d'apercevoir les premières plantes de basse altitude comme l'Aconit anthora (Aconitum anthora) :

Aconitum anthora

Qui dit plantes dit papillons et ils sont très présents autour des 2000 mètres d'altitude comme la Mélitée orangée (Melitaea didyma) :

Melitaea didyma

Ou encore le Sablé du sainfoin (Agrodietus damon) :

Agrodietus damon

La longue montée nous mène au Refuge du Viso situé sur un plateau à 2500m. La fin de journée permet de profiter du "réveil" des oiseaux (Niverolle alpine, Traquet motteux, Accenteur alpin,...) mais également de la moindre activité des papillons plus propice pour prendre les photos comme la Piéride du Vélar (Pontia callidice), un papillon visible qu'en haute montagne :

Pontia callidice

Accompagné du Nacré subalpin (Boloria pales), très abondant à ces altitudes :

Boloria pales

L'ascension se poursuit jusqu'à atteindre la Col de Valante (2815m). A la frontière franco-italienne, pousse cette jolie Renonculacée, le Callianthème à feuilles de coriandre (Callianthemum coriandrifolium) :

Callianthemum coriandrifolium

La descente vers le Rifugio Vallanta est un vallon très fleurie comme en témoigne la présence de l'Oeillet négligé (Dianthus pavonius) :

Dianthus pavonius

Ou encore le fameux Edelweiss (Leontopodium alpinum) :

Leontopodium alpinum

Notre deuxième jour de marche s'achève au lac Bertin près du Bivouac Bertoglio (très coloré) :

Lago Bertin

Du côté italien, les matinées sont très dégagées mais les nuages remontent rapidement, la randonée se poursuit dans la brume :

Route menant au Rifugio Quintino Sella

Malgré tout, le soleil arrive de temps à temps de faire une percée nous laissant le temps de prendre des photos comme cette Linaigrette de Scheuchzer (Eriophorum scheuchzeri) dans un marais à 2600m :

Eriophorum scheuchzeri

Une fois arrivé au Rifugio Quintino Sella à 2640m, notre route continue pour resdescendre au Pian del Re à 2020m où le Pô prend sa source. Cet auberge/refuge sert aussi de point de départ des escursions du Mont Viso du côté italien. Au Pian del Re, on se situe au pied de ce "Géant de pierre" culminant à 3841m, plus haut sommet de l'Italie :

Mont Viso

Notre tour est bientôt terminé et la dernière étape italienne est lam ontée vers le col de Traversette. C'est l'oaccasion d'observer pour une dernière fois les plantes de haute altitude comme :

- l'Aster des Alpes (Aster alpinus) :

Aster alpinus

- le Pied d'Alouette douteux (Delphinium dubium) :

Delphinium dubium

- la Gentiane des neiges (Gentiana nivalis) :

Gentiana nivalis

A ces altitudes où domine le minéral, on peut encore voir quelques papillons comme l'Ecaille alpine (Setina ramosa) :

Setina ramosa

On approche petit à petit de la France et cet ancien poste-frontière nous fais signe que l'on est pas bien loin de la fin de la montée :

Colle del traversette

Encore une dernière plante avant de passer en France par un tunnel à 2882m (Buco di Viso ou Pertuis du Viso en français), la Bartsie des Alpes (Bartsia alpina) :

Bartsia alpina

La fin de la ballade s'achève par le même chemin qu'à l'allée vers la Roche Ecroulée, c'est l'ocassion d'approcher des papillons qui me narguaient depuis 4 jours comme le fameux Apollon (Parnassius apollo) :

Parnassius apollo

C'est une randonnée à la fois sportive et nature que nous recommandons vivement !

Torrent du Guil

Marek et Pauline

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Montagne
commenter cet article
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 11:39

007

La cerdagne est une vaste vallée limitée à l'est par le verrou de Mont Louis.

C'est un fossé d'effondrement limité par des sommets de plus de 2500m. Malgré l'altitude, le relief est très doux et les influences méditerranéennes.

  021

Joubarbe des montagnes

030

L'apollon papillon de grande taille est très présent sur les prairies d'altitudes.

034

080

Notre dame de Belloch. Au dessus du village d'Angoustrine.

Des bains d'eau sulfurée  au pied de cette colline. Eté comme hiver ils sont fréquentés par des curistes.

cerdagne 1

013

La sierra de Cadi ( parc naturel espagnol) limite la vallée au sud.

 

145

bruant fou.

147

 

Pie grièche écorcheur

cerdagne-2011 3915

Nourissage de jeune.

cerdagne-2011 3917

cerdagne-2011 3907

cerdagne 11

Croquis de terrain de la ville de llivia.

La ville de Llivia a choisi de rester espagnol au traité des Pyrenées au 18 s. Elle reste donc enclavée dans le territoire français.

 

cerdagne-2011 4062

prairies très sèches . Panicaut

cerdagne-2011 4065

Le Chaos de Targasonne. Sur la pente du Carlit, l'érosion a dégagée des blocs de granite.

cerdagne-2011 3898

Alouette lulu

cerdagne-2011 3903

Les chemins sableux de cerdagne.

François

 

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Montagne
commenter cet article
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 18:12

En bordure de marais salant, les jeunes sternes sont sorties du nid. Les adultes chargent les intrus goélands ou vacanciers.

012

015

016

Cela amène parfois à de véritables acrobaties. (images floues : cela va vite hélas pour moi)

006

007

Les dunes elles, fleurissent de leurs dernières fleurs.

scolyme d'espagne.

002

pavot des sables

035

scille d'automne

062

Les  linottes, le traquet motteux et un lézard vert à l'affut dans un panicaut complète le tableau.

021

059

053

Sur l'estran: goélands argenté et marin.

038

045

François

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Littoral
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 08:25

208

Cette année, temps froid et pluvieux sur la Pologne. Pas trop propice aux observations.

Chez les reptiles et les amphibiens entre deux averses.

Pelobate brun '(courant en Pologne)

204

Et le lézard des souches.

304

Les nombreuses tourbières ont toutefois données leur lot de découverte.

274

 

275

014

294

coenagrion pulchellus

La forêt de son côté nous a livrée une magnifique aire de Pygargue.264

283

Tabac d'espagne.

310

Cuivré de la verge d'or

312

337

Le céphale (c; arcania) merci Marek

De nombreux étangs forestiers et au détour d'un champs des grues.

329

347

350

357

De nombreux nids de cigognes.

405

Pologne 11 P7

Pologne 11 P8

Dans le centre de la ville, de nombreux corvidés.

Pologne 11 P 14Pologne 11 P 15

Avant de passer la frontière allemande. Arrêt dans la réserve naturelle de la rivière Varta.

413

429

422

Pygargue. Le seigneur des lieux.

431

De nombreuses oies cendrées.

435

Cigogne blanche.

Cigogne noire, guiffette leucoptère, chevalier aboyeur, bergeronnette printanière,cygne tuberculé, vanneau huppé, et surement plein d'autre chose.

286

François

 

 

 

 

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Europe
commenter cet article
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 11:30

Voici un petit condensé d'un périple insulaire d'une dizaine de jours en Corse du Sud (épisode 1).

Arrivés à Ajaccio par avion, nous avons longé la côte jusqu'à Bonifacio puis nous sommes remontés jusqu'à Porto Vecchio lors de la première semaine.

Puis, une semaine loin des sites touristiques à Azilone dans les terres du côté de Zicavo pour profiter de la montagne. 

 

C'est totalement dépaysant, le relief (plus de ligne d'horizon), les 4 saisons réunies en 12 jours, la flore, la faune et les corses !

 

Golfe d'Ajaccio 

 

Une vue depuis la pointe de l'Isolella sur le golfe d'Ajaccio. La mer et la montagne enneigée, quel tableau !

 

Goéland d'Audouin 

 

Voici un goéland endémique de la Méditerranée, le Goéland d'Audouin (Ichthyaetus audouinii) niche en colonie sur le littoral corse et sur quelques îles. L'individu est bagué (Patte Droite IDKN). Observation ici d'un adulte sur une des plages de Popriano.

 

Corneille mantelée

 

La Corneille mantelée (Corvus cornix) est omniprésente dpuis les piste de l'aéroport jusque dans les villages de montagne.

 Moineau cisalpin

 

Le Moineau cisalpin (Passer domesticus italiae) est très commun, il se reconnaît par ses joues blanches et sa calotte entièrement acajou, et le plastron moucheté de noir.

 

Cormoran huppé méditerranéen

 

Sur la côte, le Cormoran huppé de Méditerranée (Phalacrocorax aristotelis desmarestii) semble moins farouche que son cousin de l'Atlantique.

 

Guêpier d'Europe

 

Le Guêpier d'Europe (Merops apiaster) grand migrateur, se croise par dizaine au printemps sur la côte et le long des fleuves.

 

Crabier chevelu

 

le Crabier chevelu (Ardeola ralloides) de simple passage, dans les prairies humides et les mares temporaires se concentre par endroit avec d'autres de ces congénères comme les aigrettes, le blongios et certains limicoles comme le chevalier combattant.

 

Grand corbeau

 

Le Grand corbeau (Corvus corax) est parout de la mer en passant par la montagne, peu farouche également et vient glâner les quelques restes de pique-nique.

 

Etourneau unicolore

 

Et un autre oiseau facile à observer, l'Etourneau unicolore (Sturnus unicolor) se gavant de figues et d'insectes.

 

Serapias lingua

 

Des orchidées, surtout des Sérapias langues (Serapias lingua)et des Sérapias en coeur (Serapias cordigera).

 

Serapias cordigera

Orchis papilionacea var. papilionacea

 

Et sans oublier l'Orchidée papillon (Orchis papilionacea var. papilionacea rubra) rencontré dans un camping !

 

Bonifacio

 

Bonifacio, la citadelle Vauban sur les falaises calcaires et le port de pêche à l'abri de la presqu'île. C'est un site magnifique et très touristique. L'arrière pays constitué de garrigues et de maquis est splendide.

 

Goéland leucophée de méditerranée

 

Les Goéland leucophée (Larus michahellis) se jette à l'apic de la falaise blanche vers le bleu azuré de la mer !

 

Grain de sable

 

Le Grain de sable, visible depuis Bonifacio, est une partie de la falaise décrochée dans la mer.

 

Quelques amphibiens observés ça et là pendant les balades diurnes et surtout nocturnes :

 

Bufo viridis

 

Le Crapaud vert (Bufo viridis) est présent surtout sur le littoral et dans Bonifacio !!!

 

Discoglossus montalentii

 

Le Discoglosse corse (Discoglossus montalentii) vit dans les petits ruisseaux de la plaine à la montagne. Son chant est impressionnant et facile à détecter.

 

Les reptiles ne sont pas en reste :

 

Beaucoup de lézards, un seul serpent aperçu (il s'agissait d'une couleuvre verte et jaune) et une tortue.

 

Podarcis tiliguerta

 

 

Le Lézard tyrrhénien (Podarcis tiliguerta) présent dans différents milieux de l'île.

 

 

Podarcis siculus

   

Testudo hermanni hermanni

 

Nous ne pensions pas la voir, car nous ne la cherchions pas ! Elle fut trahie par la carcasse d'une vielle voiture (eh oui la carapace en frottant le métal nous a alerté !!!)

La Tortue d'Hermann (Testudo hermanni hermanni) vit dans la garrigue et dans d'autres milieux de l'île de Beauté.

 

Chez les insectes, quelques espèces sympa comme ici ce Criquet migrateur (Locusta migratoria migratoria), il lui manquait une antenne !

 

Locusta migratoria migratoria

 

Scarabaeus laticollis

 

Pour finir un clin d'oeil à Microcosmos, avec ce bousier traînant  avec lui l'offrande qui fera à sa belle pour que l'espèce se perpétue...

 

Bientôt la suite avec la montagne et bien d'autres choses encore...

 

Olivier, Adeline, Samuel et Claire.

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Les Iles
commenter cet article
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 09:59

aquarelle mélano 3

Sur la colonie de mouettes mélanocéphales et de mouettes rieuses de la Flèche..

mouette-2-16-avril.jpg

Le 16 avril. Les accouplements se multiplient.

colonie-mouette-avril-2011.jpg

25 avril: les couples sont sur les nids. Les sternes ont enfin réussis à s'installer sur les zones les plus sableuses et sont également en train de couver.

sterne 25 avril

 

mouette 22 mai

Les mouettes  ont les pousins qui grandissent . La fin du mois de mai :les conflits entre les oiseaux se tassent. Chacun s'occupe de ses petits. Les sternes également. 22 mai.

sterne 22 mai

28 mai: les jeunes sont de plus en plus indépendants.

poussin le 28 mai

Sur un bout de l'île un couple de leucophée s'est fait une place. Les cadavres des mouettes téméraires parsèment le pourtour du nid des goélands.

Les poussins goélands se cachent dans la végétation. Le 8 juin.

 

leucophée 8 juin

François.

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article