Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 17:42

C'est le moment de profiter des images qui nous rappellent les belles journées de printemps loin de la pluie de la grisaille et du froid. Voici une série de prises de vue réalisées d'avril à juillet 2011 en Sarthe.

Cet article reste une compilation d'observations d'oiseaux mais un intru s'est glissé dans la liste !

 

Un petit clin d'oeil à la Fauvette des jardins, souvent discrète et se mettant rarement à la vue des bipèdes ! Un complément de vitamines pour son régime alimentaire plutôt insectivore.

 

Fauvette des jardins Olivier VANNUCCI

 

Les chanteurs audacieux se montrent ici et là dans les buissons ou sur leur perchoir du moment.

 

Rougegorge familier Olivier VANNUCCI

 

Le Rougegorge familier me nargue gosier grand ouvert !

 

Pinson des arbres Oliver VANNUCCI

 

Le Pinson des arbres plus inquiet me guette du coin de l'oeil !

 

Lièvre Olivier VANNUCCI

 

Le Lièvre est chassé par la fauche des prairies bien avant les dates habituelles, la séchersse en est la principale cause.

 

Du côté des gravières de La Flèche tout un petit monde est en plein boom ! Les Hirondelles de rivages confectionnent leur nid douillet enfouit au fond de leur terrier.

 

Hirondelle de rivage Olivier VANNUCCI

Hirondelle de rivage. Olivier VANNUCCI

Hirondelle de rivage.. Olivier VANNUCCI

Hirondelles de rivage Olivier VANNUCCI

 

En rive c'est le moment de la pause entre deux becquées, la Bergeronnette grise surveille les allers et venues de sa partenaire alimentant la nichée, tandis que le Petit gravelot fait un brin de toilette !

 

Bergeronnette grise Olivier VANNUCCI

 

Petit gravelot Olivier VANNUCCI

 

D'autres n'arrivent pas à se défaire de leur progéniture sans cesse à quémander une bonne régurgitation de bol alimentaire ! Les Mouettes mélanocéphales n'ont pas une minute pour elle...

 

Mouettes mélanocéphales Olivier VANNUCCI

 

Pour finir, un mâle de Piegrièche écorcheur surveille sa future proie sur un fil. Sa femelle couve dans un roncier à proximité mais chut !!! restons discret.

 

Piegrièche écorcheur Olivier VANNUCCI

 

Olivier.

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 08:47

Quelques jours passés dans ce paysage où l’horizon se confond avec la mer. Ce département se compose de différents paysages :  maritimes plutôt naturels mais aussi agricoles et très artificiels (grandes cultures de pommes de terre pour les chips!). La Baie est un immense sanctuaire pour les oiseaux hivernants et migrateurs, c’est aussi un espace où la chasse aux gibiers d’eau est une tradition. Saint Valéry sur Somme, petit village riche de son patrimoine historique et très fréquenté aux beaux jours, abrite de petites ruelles sympathiques.

 

Le Crotoy Olivier VANNUCCI

 

En face se trouve le Crotoy, mieux exposé mais beaucoup moins riche en vieilles pierres. En scrutant la surface de l’eau on aperçoit les phoques prendre leur respiration.

 

Phoque Olivier VANNUCCI

 

Dans le port un peu en retrait à l’entrée d’un étier, de nombreux limicoles s’alimentent et à la moindre alerte décollent pour former à ce qui ressemble à un banc de sardines aérien ! Ici les Barges à queue noire (Limosa limosa) et les Avocettes élégantes (Recurvirostra avosetta).

 

Barges à queue noire Olivier VANNUCCI

 

Barges et Avocettes Olivier VANNUCCI

 

Un site magique constitué d'un cordon de galets s’enfonçant dans la Baie : la pointe du Hourdel. A cet endroit on peut observer à bonne distance la colonie de Phoques veau marin. C’est aussi un site où les passereaux nordiques (Alouette haussecol, Linotte à bec jaune, Bruants des neiges et lapons) sont notés en hivernage.

 

Panneau pointe du Hourdel Olivier VANNUCCI

 

Plus au sud se trouve des lagunes, il s’agit de la réserve du Hâble d’Ault. En bordure des bassins, les Huîtriers pies, Chevaliers gambettes, Grands gravelots et Tadornes de belon se reposent. Quelques Mouettes pygmées (Hydrocoloeus minutus) de passage moucheronnent à la surface de l’eau, elles semblent marcher sur l’eau.

 

Vue Hâbles d'Ault Olivier VANNUCCI

 

Mouette pygmée Olivier VANNUCCI

 

Plus au nord, un parc connu dans toute la France est le repère de nombreux ornithologues passionnés : le Marquenterre.

 

Cane colvert Olivier VANNUCCI

 

Les oiseaux y trouvent refuge et certains nidifient en toute quiétude malgré le flot de visiteurs.

Une Grue cendrée (Grus grus) y séjournent depuis quelques temps handicapée d’une aile l’empêchant de reprendre sa route.

 

Grue cendrée Olivier VANNUCCI

 

De nombreux anatidés fréquentent les bassins à marée haute : Canards pilet, souchet, colvert, chipeau, siffleur et sarcelles d’hiver. Une petite troupe de Garrots à œil d’or (Bucephala clangula) parade, les mâles balancent leur tête d’avant en arrière, tirant leur cou vers le haut en émettant un cri nasillard.

 

Parade Garrots Olivier VANNUCCI

 

Un Fuligule milouin (Aythya ferina) plonge à quelques mètres de moi sans se soucier de ma présence.

 

Fuligule milouin gouttes Olivier VANNUCCI

 

Un couple de Cygne chanteur (Cygnus cygnus) profite des dernières heures de soleil en compagnie d’une Cigogne blanche (Ciconia ciconia).

 

Cygnes chanteurs Olivier VANNUCCI (1)

 

Cygne chanteur Olivier VANNUCCI

 

Cigogne blanche Olivier VANNUCCI

 

Pendant ce temps, les Aigrettes garzettes (Egretta garzetta) regagnent leur dortoir et croisent le regard du Bihoreau gris (Nycticorax nycticorax) attendant patiemment son heure.

 

Aigrette garzette Olivier VANNUCCI (2)

 

Bihoreau gris Olivier VANNUCCI

 

Olivier et Adeline.

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 17:01

Le temps est superbe, chaud mais les couleurs sont automnales.063

Le canal de l'Isle entoure la ville de Périgueux.

073

090

L'espace entre l'Isle et le canal est occupé par des jardins ouviers.jardin ouvrier

087

066

Le bord du chemin est occupé par des talus . Mon attention est attirée par le manège d'un pirate que j'avais déjà vu sur Bordeaux. 

Le frelon asiatique chasse. Il se poste en vol stationnaire à l'entrée d'un nid de guêpes.

Après plusieurs essais, il attrape une guêpe et disparait avec l'animal entre les pattes.075

 

078

084

La ville de Périgueux sous le soleil.

cathedrale 2

ville de périgueux

Un petit tour à Brantôme et son superbe clocher.

brantome

François

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Insectes
commenter cet article
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 09:02

Nous sommes partis pour quelques jours fin octobre-début novembre sur l'île d'Hoëdic dans le Morbihan (la plus petite des îles après Belle Île et Houat située à l'est).

Les conditions météo exceptionnelles avec des températures quasi estivales nous ont permis de profiter au maximum des paysages et des oiseaux.

 

Quelques ornithos étaient présents, car cette île est connue pour les raretés occasionnelles se perdant lors de leur migration (Pouillot de Pallas, Grive de Sibérie, Grive Dorée, Chevalier à pattes jaunes,...).

 

Justement le premier oiseau à montrer la pointe du bec est un Etourneau roselin (Pastor roseus) espèce venant de l'est de l'Europe voire d'Asie. 2 individus se baladent parmi les étourneaux sansonnets, qui profitent des dernières ressources alimentaires avant les rigueurs de l'hiver (pommes, figues et autres invertébrés !)

 

Etourneau roselin O VANNUCCI

E. roselin O VANNUCCI

 

Les oiseaux assez farouches se sont laissés admirer surtout le matin et le soir autour de l'église et sur le figuier face à la Trinquette !

 

Les turdidés ont débarqué en masse sur l'île avec de nombreuses Grives musiciennes (Turdus philomelos) et de Merles noirs (Turdus merula).

 

Grive musicienne O VANNUCCI

 

Merle noir O VANNUCCI

 

Ces oiseaux sont très actifs toujours en quête de nourriture, ils en oublient les bipèdes souvent à moins d'un mètre d'eux. Justement en parlant de bipèdes voici une petite brochette d'ornithologues charentais, bretons et sarthois !

 

Belle brochette O VANNUCCI

 

Les paysages d'automne sont splendides avec des lumières rasantes accompagnées de gros nuages chargés de pluie.

 

Plage sud Hoedic O VANNUCCI

 

Les limicoles forment des reposoirs à marée haute au pied du Grand Mulon, quelques Bécasseaux violets se dissimulent parmi les Tournepierres à collier. Voici une vue de l'île depuis le sommet du Rocher du Grand Mulon (accessible uniquement à marée basse).

 

Grand Mulon O VANNUCCI

 

Peu de passereaux cette année, peut-être à cause d'une météo un peu en retard (le froid se fait attendre) ; les oiseaux profitent des températures encore douces avant de rejoindre les régions situées plus au sud. Quelques pouillots, roitelets, fauvettes à tête noire et surtout de nombreux rougegorges surveillant leurs rivaux en escale avant de continuer plus vers le sud.

 

Rougegorge familier O VANNUCCI

 

Certaines espèces sont suivies particulièrement sur l'île notamment le Moineau domestique (Passer domesticus), ce noyau de population isolé du continent fait l'objet d'une étude avec un baguage des oiseaux et une pose de nichoirs sur de nombreuses façades des maisons du bourg.

 

Moineau domestique O VANNUCCI

 

 

Ici le mâle porte des bagues de couleur blanche à la patte gauche et verte et orange à la patte droite (pas visible sur ce cliché).

 

De nombreux prédateurs dont certains rapaces font du tourisme gastronomique ! Les faucons émerillons et les éperviers d'Europe s'attaquent aux oiseaux faisant des haltes souvent épuisés et désorientés.

Un épervier à l'affût guette une troupe de fringilles à proximité du Sémaphore :

 

Epervier d'Europe O VANNUCCI 

 

 

Ces températures permettent aux insectes aussi de prolonger de quelques semaines leurs activités dont la reproduction (de nombreux sympetrum et aeschne pondent dans le grand marais).

 

Aeshne mixte OVANNUCCI

 

Voici l'Aeschne mixte (Aeshna mixta), cette espèce apparaît en fin d'été sur les eaux stagnantes.

 

Marek a découvert un papillon auquel nous ne pensions pas du tout avant notre arrivée : le Sphinx tête de mort (Acherontia atropos). Sur la tête et une partie du thorax un crâne humain semble dessiné. Ce grand hétérocère migrateur est originaire d'Afrique. Les oeufs et les chenilles se développent sur les feuillages de pomme de terre puis la chrysalide se terre pour se métamorphoser.

 

Les adultes volent en septembre octobre pour rejoindre le sud avant l'arrivée du froid.

L'individu (une femelle) se tenait sous un lampadaire sur le mur de la boulangerie.

 

 Sphinx tête de mort O VANNUCCI

 

Les trois jours sont passés très vite, le bateau nous attend à quai. Entre Hoëdic et Houat un petit groupe de Plongeon imbrin (4) pêche dans ce secteur. Au port de Houat une jeune sterne pierregarin longe la jetée en plongeant à plusieurs reprises puis se pose avant de se faire déloger par une goéland argenté ! 

 

Sterne pierregarin O VANNUCCI

 

Port Houat O VANNUCCI

 

Marek, Pauline, Morgane, Adeline, Thomas, Pierrot, Fred et Olivier.

 

Un peu frustré de ne pas avoir trouvé une espèce rare sur l'île, je me suis baladédans une saulaie à côte de Pen Bron au sud de la Turballe à la recherche de pouillots nordiques (seuls des roitelets seront observés). Je quitte la saulaie pour les vasières et autres salines à proximité. Et là je découvre ce qui sera confirmé par la suite un Bécasseau à longs doigts (Calidris subminuta) de première année sur la saline Gau. Première observation de l'espèce pour la France métropolitaine !

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Les Iles
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 18:13

003

En cette fin du mois d'octobre. Les derniers jours de chaleur.

Un petit coup de vent plein sud. Chose plutôt rare dans l'ouest.

Par contre les hivernants sont déjà là.

Les bernaches cravants:

bernache Penestin

035-copie-1

033

L'estuaire de la Villaine voit également revenir ses hivernants.

Canards pilets.

pilet penestin

 

 

012-copie-1

Huitriers pies en vol en face du Croisic.

009

Jeune goéland argenté au casse croûte. 

028

Grèbe à cou noir.

échassier penestin

cisticole

Cisticole des joncs dans les buissons du marais salant.

 

 

le croisic

François

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Littoral
commenter cet article
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 21:00

alpes 1

Un petit tour dans les Alpes. Entre 2 averses.

cerdagne-2011 4076

cerdagne-2011 4079

Les jeunes rouge queues sont sortis et pas franchement farouches.

alpes 7

cerdagne-2011 4080

cerdagne-2011 4101

 

alpes 2

cerdagne-2011 4111

alpes 3

alpes 4

cerdagne-2011 4122

 

cerdagne-2011 4177

François

 

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Montagne
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 20:10

Le col de Puymorens permet de passer de la vallée de l'Ariège à celle du Carol et plus loin d'accéder à l'Espagne.

Ce passage fût très utilisé au XII s. par les parfaits( religieux) de la religion Cathare pour fuir les bûchers et rejoindre l'Espagne.

 

cerdagne-2011 4025

Le col du Puymorens 1900m. le long du chemin de la mine de fer.

Mines exploitées jusqu'au début du XX s.

 

 

267

Les pelouses arides autour de 2000 m.

268

carduus carlinoîdes

277

Silène ciliata

 

cerdagne-2011 4029

Narthecium ossifrage

 

cerdagne-2011 4033

cerdagne-2011 4034

grenouille rousse.

cerdagne-2011 4035

sedum sp

cerdagne-2011 4043

cerdagne-2011 4051

circaëte  

François

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Montagne
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 09:47

Cette semaine sur le plan d'eau de la Flèche un petit grèbe à cou noir fend les eaux.

Son oeil rouge nous contemple.

aquarelle cou noir

044

042

046

Bon Olivier doit en voir beaucoup en bord de mer. Ici en Sarthe cela n'est pas courant.

François

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 17:15

cerdagne-2011 3941

Pieuré de Marcevol XII s. Il domine la plaine de Perpigan et offre un beau paysage sur le Canigou.

marcevol

La guarrigue autour du prieuré pleine de promesse, mais hélas il fait trop chaud. Quelques orthoptères sont visibles.

Du boulot pour Olivier.

cerdagne-2011 3938

cerdagne-2011 3943

A la sortie de Ill sur Tet, des formations argileuses ( cheminées de fées).

Le piemont des Pyrénées est occupé par des formations détritiques meubles.

Les pluies ruisselent  sur ces terrains. Les parties les plus protègées par des boudins de grès ressortent en relief.

cerdagne-2011 3926

Ill sur tët.

cerdagne 3

Le village d'Evol et ses maisons étagées.

Le village dominé par son château du XIII s. est un lieu où était extrait les ardoises. 

105

Chapitaux de saint Michel de Cuxa. Haut lieu du Moyen-Age.

Dans ce lieu après la conquète de Charlemagne s'installe une communauté de religieux ( 840)

Son influence va alors rayonner sur un grand territoire.

Un magnifique cloitre du XII en marbre présente de superbes chapiteaux

Ces lions sont surement les représentations des animaux qui peuplaient l'atlas marocain à cette époque.

Le dernier lion de l'atlas a disparu en 1943.

cerdagne-2011 3871

Vallée et gorge de la Carança.

La Carança troue le massif du Canigou et ses schistes. La gorge est très étroite .

Bercé par le chant des Epiphigères nous sommes en plein climat méditérranéen.

cerdagne-2011 3869

cerdagne-2011 3875

cerdagne-2011 3882

Tecla du chêne vert.

Retour à la maison avec le train jaune.

cerdagne-2011 3889

 

BARCELONE: Pas beaucoup de nature sous le chaud soleil. Les ramblas.

cerdagne-2011 3975

Boneto

cerdagne-2011 3989

Hélas; je n'ai pas vu de reptiles intéressants sauf sur la façade de la Sagrada Familia.

cerdagne 4

Eus

cerdagne 10

 

François

 

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Europe
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 13:47

Un article pour marquer cette observation remarquable d'un bécasseau néarctique :

 

Le Bécasseau de Bonaparte (Calidris fuscicollis)

 

Cette espèce originaire des continents américains, arrive au gré des conditions météorologiques et des aléas de la migration sur l'Europe. Depuis les nombreux passages d'ouragans outre atlantique en fin d'été, beaucoup de limicoles mais aussi de passereaux débarquent sur les pays du nord et de l'ouest de l' Europe.

 

Les ornithologues sont à l'affût et recherchent pendant de longues heures d'observation la ou les raretés surtout sur les côtes.

 

Zoom sur l'écologie de l'espèce observée :  

Pendant la saison de nidification, il fréquente la toundra de l'Arctique et de l'Alaska,   trouvant dans cet habitat une végétation diversifiée (ouverte et fermée), formée principalement de graminées, de lichens et de quelques arbres nains, toutes les conditions réunies pour la reproduction et son alimentation. Pendant la migration, ses sites hivernaux sont bien plus variés et on peut le rencontrer dans les bancs de vase, les prairies submergées, les marais, les côtes sableuses et beaucoup d'autres zones humides.
Cette espèce niche dans l'extrême nord de l'Amérique du Nord, le long des côtes du Canada et de l'Alaska et des îles.  Aux premiers signes de l'hiver, il entame sa migration vers le sud qui va l'entraîner en Argentine, en Patagonie, en Uruguay, dans l'extrême sud du Brésil, au Chili... . Il traverse assez rarement l'océan Atlantique mais il est régulier en Europe Occidentale, aux Canaries et aux Açores. C'est un oiseau peu farouche.
Il se nourrit dans la vase de vers et d'invertébrés en piquant avec son bec court et arqué surtout sur l'extrémité.

Critères d'identification :
Bécasseau d'allure générale svelte, assez petit, bec et pattes courts. Son croupion est blanc comme le bécasseau cocorli et la mandibule inférieure du bec semble plus clair, de couleur brune. Un net sourcil saute aux yeux à la première observation. Ses ailes dépassement nettement la longueur de la queue.

 

Voici une série de photographies réalisées lors de sa découverte le 02 octobre 2011 :

 

Calidris fuscicollis OVANNUCCI

Calidris fuscicollis OVANNUCCI (1)

Calidris fuscicollis OVANNUCCI (2)

Calidris fuscicollis OVANNUCCI (3)

Calidris fuscicollis OVANNUCCI (4)

Calidris fuscicollis OVANNUCCI (5)

 

Olivier Vannucci

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article