Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 18:27

Après l'estuaire du Payré, nous remontons le littoral atlantique en direction de l'île de Noirmoutier. Sur cette île une colonie de laridés importante s'y est installée progressivement depuis 2005. Le site en réserve naturelle régionale se nomme : polder de Sébastopol.

 

Colonie mixte O VANNUCCI

 

Les mouettes mélanocéphales sont baguées tous les ans pour en connaître davantage sur leur dispersion et pour suivre les individus bagués sur les sites pré-nuptiaux et de reproduction.

 

Mouette mélanocéphale O VANNUCCI

 

C'est surtout une des plus grandes colonies de sternes caugeks française, où se côtoient également les mouettes rieuses, mélanocéphales et les sternes pierregarin et naines.

 

Sterne caugek retour de pêche O VANNUCCI

 

Le site est connu depuis quelques années pour la présence de la Sterne élégante (Thalasseus elegans). Cette espèce originaire d'Amérique centrale (côté pacifique) se reproduit en Californie. Depuis les années 70, la France accueille des individus à l'unité dans les colonies de sterne caugek de la Gironde à la Bretagne.La première observation remonte à 1974 sur le banc d'Arguin link. Quelques données proviennent également de la Méditerranée.

 

Sterne élégante O VANNUCCI

 

La cohabitation entraîne la constitution de couples mixtes donnant naissance à des hybrides, ci-dessous on peut voir l'hybride à gauche, le bec plus pâle tirant vers le jaune, et l'individu de droite au bec plus orange semble correspondre à l'espèce "pure" élégante.

 

Sternes à bec orange O VANNUCCI

 

Hybride O VANNUCCI

Hybride O VANNUCCI

 

L'hybride avec des individus de caugek, puis en vol.

 

Hybride élégante x caugek O VANNUCCI

 

 

La Sterne pierregarin alimente ses poussins, en déposant les poissons dans le bec et poursuivant ses allers et venues incessants entre la colonie et le rivage juste de l'autre côté de la digue protégeant le polder de la mer.

 

Sterne pg O VANNUCCI

 

Sterne pg poussin

 

Sterne pierregarin O VANNUCCI

 

Dans les prairies pâturées par les vaches Maraîchine (merci à Régis Marty), une Bergeronnette printanière fait un brin de toilette !

 

Bergeronnette printanière grattage de tête O VANNUCCI

 

A noter également l'observation d'un Circaëte Jean Le Blanc au-dessus de l'Ile d'Olonne, scuptant les bossis entre les salines et les marais à poissons.

 

Circaëte jean le blanc O VANNUCCI

 

Olivier, Adeline et Benoît.

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 12:17

Pas terrible le temps cette année en Pologne. Nous avons réussi à passer à travers les gouttes.

 Nie straszny czas w tym roku w Polsce. Udało nam się przejść przez krople.

carte swidwie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

035

021026

Une bergeronnette grise niche le long de l'observatoire. Que de dérangement.

L'accés à la réserve est très compliqué. Des petites routes sableuses découragent la surfréquentation . Pourvu que cela dure.

Pliszka siwa wzdłuż obserwatorium. To wina.

Dostęp do rezerwy jest bardzo skomplikowany. Małe piaszczyste drogi zniechęcać przepełnienia. Długo, jak długo to trwa.

044047

Passage d'un héron cendré .

Czapla siwa.

078

Aloès d'eau. Stratiotes aloides. 

 

079

Mâle de coenagrion armatum ( une rareté) Les cerques du mâle sont très volumineuses.

Łątka zielona 

084

Łątka wiosenna    coenagrion lunulatum

Plus commun en europe. En France que dans le massif central.

Coenagrion lunulatum

 

095

Dans la ville de Zlotow, la nature et toujours très présente et les choucas comme des pigeons.

Beaucoup d'activité chez les hirondelles cette année. Humidité ?

Nourissage du jeune.

W mieście Złotów, przyrody i nadal obecna i kawki jak gołębie.

Znaczna aktywność w jaskółki w tym roku. Wilgotność?

Wczesne karmienie.

oknowka

101102

Nettoyage.Czyszczenie103105178

Réparation du nid. Prise de boue dans une flaque .

Naprawa gniazda. Wykonano w kałuży błota.

208

Dans la réserve de la Warta, les hirondelles rustique nichent à un mètre de nos têtes.

Rezerwy Warty, gniazdo jaskółki w rustykalnym metr naszymi głowami.

      Dymowka

496495

Les lacs bordant la ville sous le ciel gris.

Jeziora w sąsiedztwie miejscowości pod szarym niebem.

339165Le céphale  Coenonympha arcaniaStrzępotek perełkowiec

153

160Cuivré de la verge d'or Lycaena virgaureae Czerwończyk dukacik183331

Zéréne de l'orme. Abraxas sylvata.  Plamiec leśniak342

Jeune rouge queue noir. Kopciuszek

Choucas.Kwaka351

Petit mars changeant.  Apatura iliaMieniak strużnik

358

Au retour, un petit arrêt casse croûte dans la réserve de la Warta près de Francfort sur Oder.

W zamian za mały przystanek przekąska w rezerwacie Warty koło Frankfurtu nad Odrą.

482486

busard des roseaux. Blotniak stawowy510

Guifette noire. Rybitwa czarna

Et de nombreux vols d'oie cendrées. Gegawa513514515518

cigogne noir en vol. Bocian czarny542547

Bergeronnette printanière.Pliszka zolta

Désolé pour les Polonais la traduction est de google.

Przepraszamy za polskiego tłumaczenia Google.

Véro- Marion- Lucie-Mélissa-Ludivine-Kasia-Axel-Pierre et François

 

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Europe
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 11:57

La Vendée abrite des petits joyaux naturels, au sud des Sables d'Olonne se trouve un petit marais avec quelques salines et surtout un petit fleuve : le Payré.

 

estuaire du Payré O VANNUCCI

 

Dans les dunes, les insectes s'activent et la flore égaie cet univers désertique ! Zoom sur quelques rencontres le nez dans la végétation.

 

Fourmillion O VANNUCCI

 

Un fourmillion est posé sur la soude maritime, en regardant de plus près, on découvre des antennes segmentées et des yeux arc en ciel !

 

antennes fourmillion O VANNUCCI

 

Un peu plus loin des hespéries (petit papillon au vol rapide) butinent dans les giroflées des dunes. C'est l'Hespérie de la houque (Thymelicus sylvestris).

 

Thymelicus lineolus O VANNUCCI

 

Quittant les dunes pour les plages, j'aperçois des silhouettes se faufilant rapidement dans les laisses de mer recouvertes par le sable. Ce sont des poussins de Gravelots à collier interrompu ! Ils se déplacent en courant très rapidement pour se cacher et retrouver leur parents qui les guettent de loin.

 

Poussins Gravelots à collier interrompu O VANNUCCI

 

Gravelot à collier interrompu face O VANNUCCI

 

GCI O VANNUCCI

 

Gravelot à collier interrompu course O VANNUCCI

 

Cette espèce est menacée par la surfréquentation des plages, le criblage du sable pour rendre la plage "propre" et les chiens qui circulent librement sans laisse ! Une autre espèce côtoie se milieu semi-désertique, c'est le Pipit rousseline. Ce pipit est fréquent sur la côte vendéenne mais se fait plus rare vers le nord.

 

Pipit rousseline

 

Olivier, Adeline, Aurélien, Amélie et Claire

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Littoral
commenter cet article
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 08:04

 

Voici le dernier chapitre de ce périple corse riche en rencontre et en observations. Le mois de mai reste un des meilleurs mois pour découvrir cette île méditerranéenne. La flore explose de partout, chez les oiseaux nous sommes en présence de nicheurs, de migrateurs... Chez les insectes, les amphibiens et les reptiles c'est parfait ;  tout ce petit monde est bien actif.

 

Les images proposées dans cet article complètent les observations détaillées précédemment.

 

Morimus asper Olivier VANNUCCI

 

Un longicorne s'est posé à proximité de notre tente, il s'agit du Morime rugueux  (Morimus asper) insecte saproxylophage (il se nourrit de bois en décomposition), l'espèce semble coloniser les boisements de résineux.

 

Hémidactyle verruqueux O VANNUCCI

 

Dans ce camping à la ferme dans l'arrière pays de Porto Vecchio, on rencontre également toute une faune nocturne dont l'Hémidactyle verruqueux (Hemidactylus turcicus) qui sort des tuiles pour prendre la fraicheur du soir.

Cette ambiance ne pourrait être complète sans cette note flûtée répétée venant des arbres alentours berçant les campeurs vannés.

 

L'hôte, petit mais bruyant, se pose à proximité de nous !


Hibou petit duc O VANNUCCI

 

Vision nocturne oblige, je ferai ce cliché en noir et blanc pour ce Petit-duc scops (Otus scops).

 

Dans les toilettes un prédateurs est affairé autour du néon, ils guettent les papillons nocturnes se collant sur le mur. Le festin attend la Tarente de Mauritanie (Tarentola mauritanica).

 

Tarente de Mauritanie O VANNUCCI

 

Le lendemain, rencontre avec un Faucon pélerin (Falco peregrinus) posé sur une falaise maritime gettant des pigeons biset bien imprudents.

 

Faucon pélerin O VANNUCCI

 

Quelques papillons s'approchent facilement dont l'Azuré des cytises (Glaucopsyche alexis), magnifique azuré posé sur une fabacée.

 

Azuré des cytises O VANNUCCI

 

Certains sont plus difficiles à approcher, où leur observation se transforme en course poursuite dans le maquis ! C'est un papillon qui se mérite, la plante hôte est l'arbousier. Son vol rapide, ne facilite pas le tirage de son portrait.

Je vous présente le Pacha à deux queues (Charaxes jasius) ou Jason.

 

Pacha à deux queue OVANNUCCI;

 

Pacha à deux queues O VANNUCCI

 

C'est l'image de la fin d'un périple que je recommande à tous.

 

Samuel, Claire, Adeline et Olivier.

 

 

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Les Iles
commenter cet article
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 09:42

L'avantage des ïles, c'est leur isolement.

Les espèces sont moins nombreuses mais endémiques et liées à  ces mondes fermés.

Tarentola angustimentalis

Gecko lié aux deux îles est des Canaries ( Lanzarote et  Fuerteventura)

Considérer comme une sous espèce de Tarentola mauritanica, elle a maintenant le statut d'espèce à part entière.

 

gecko

Le lézard atlantique (Gallotia atlantica)

Même répartition que le gecko.

Les galliota sont des lézards répartis sur les îles Canaries.

Chaque île a son espèce 

Galliota bravoana ( La Gomera)

Galliota  caesaris ( la gomera- el Hierro)

Galliota  intermedia ( Tenerife)

Galliota simonyi ( El Hierro) Lézard de 60 cm.

Galliota stehlini ( Grande Canarie)

 

lézard 1

lézard 2

Armelle , Nathalie et François

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Monde
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 11:00

Un séjour éclair en Dordogne hélas dans des conditions bien pluvieuses.

Premier arrêt: le magnifique plateau d'Argentine en limite de charente.005

002

Orchis bouffon.

008

Orphrys mouche

012

011

009

La présence de l'ascalaphe commun donne aux pelouses un air provencal.

010

Azurée bleu celeste ( P. bellargus)

016

cupidus minimus ( argus frêle)

018

Dans un deuxième temps,autour de Périgueux. Sous la pluie des orchidées trouvent le moyen de fleurir malgré les conditions.

Brantome

Brantome 

035 céphalanthère blanche

036

anacamptis pyramidalis

 

040

Bourdeille

Bourdeille et son château.

056

Aceras homme pendu

Merlande

Prieuré de Merlande au fond d'un vallon isolé. Quelle ambiance!

062

Limodore à feuilles avortées

087

Saint Jean de Cole.

Saint Jean de cole

François

 

 

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Botanique
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 20:34

La forêt domaniale de Fontainebleau est un concentré de biodiversité offrant une palette de milieux remarquables.

 

Chaos Fontainebleau Olivier VANNUCCI

 

Non loin de l’hippodrome de la Solle un habitat de dune intérieure avec du Corynéphore blanchâtre (ou canche blanche) borde une forêt mixte accueillant les 4 espèces de pouillots nicheurs : véloce, fitis, siffleur et de Bonelli. Ce dernier fréquente les stations chaudes et sèches, forêts mixtes bien exposées, landes arborées, pelouses avec fruticés de lisières.

 

Pouillot de Bonelli Olivier VANNUCCI

 

Pouillot de Bonelli. Olivier VANNUCCI

 

Voici un mâle qui chante percher dans un chêne en lisière.Son chant particulier est facile à détecter, c'est une trille courte et puissante.

 

pouillot siffleur Olivier VANNUCCI

 

De l’autre côté dans une futaie de chênes avec quelques pins sylvestres, un Pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix) chante au bout d’une branche morte.

 

Anémone pulsatille Olivier VANNUCCI

 

Sur les pelouses sableuses, une plante sort de terre en donnant des fleurs mauves, c’est l'Anémone pulsatille (Pulsatilla vulgaris), une espèce localisée et patrimoniale. Un hôte se cache parmi les étamines, c’est une araignée crabe.

 

Arbre mort Fontainebleau Olivier VANNUCCI

 

Dans une zone de forêt en réserve un chant inconnu retenti, non ce n’est pas le rougequeue à front blanc pourtant bien présent, je l’aperçois brièvement visitant une cavité ! C’est un mâle de Gobemouche noir (Ficedula hypoleuca) rejoint rapidement par sa femelle.

 

Gobemouche noir Olivier VANNUCCI

 

Le couple niche à proximité d’un plateau rocheux où une végétation de type tourbière acide se développe (plusieurs coussins de sphaignes se glissent parmi la molinie bleue).Ce sont les mares de platières.

 

Platières de Fontainebleau Olivier VANNUCCI

 

Sur un chemin longeant une zone de friche d’où retentit le chant puissant d’un rossignol philomèle, une Huppe fasciée (Upupa epops) se nourrit en picorant la pelouse rase.

 

Huppe fasciée Olivier VANNUCCI

 

Dans les pins sylvestres un acrobate se joue de moi, il finit par me fixer sans bouger, c’est un écureuil roux (Sciurus vulgaris) !

 

Ecureuil roux Olivier VANNUCCI

 

Voilà un petit résumé de cette virée naturaliste !

 

Olivier, Fabien, Adeline, Marine et Ciboulette le chien à cornes...

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 10:00

La plaine de Cappadoce est renommée pour ses chevaux. Le Nom de la région veut dire: pays des beaux chevaux.

002 (2)

Peinture figurative du 9 s Eglise à boucle ( Gorème)

Les grottes de la région ont été des lieux de refuge pour les premières communautés chrétiennes.  L'air sec de la région explique sans doute l'état de conservation des peintures.

265

tortue grecque. Son nom vient du fait que ses écailles rappellent une mosaique grecque.

276

285

moineaux soulcié. Habitant des rochers et des zones arides.

355

Derbent: vallée rose ravinée. C'est le paradis des rêveurs qui peuvent découvrir dans les découpages des rochers des formes figuratives.

 

278

couple de traquet motteux280

373

Grenier troglodyte ( Gorème)

290

Pic syriaque. Il remplace ici notre pic épeiche. On le reconnait car  la tache noire sous le cou ne rejoint pas la bande noire derrière la tête.294

Couple de linotte.

299321

Iris ?319

bruant fou334

Ophisops elegans 

335

Pigeon biset. Le pigeon des rochers.

 

382

Ortahisar. Les maisons serrées au pied de la forteresse.

 

338

bruant proyer.349

368

Martinet à ventre blanc.

412

Vallée des fées.

024 (2)

chien de prairie turc. Sincap en turc.

409410

433

Cavusin. Partie effondrée de la falaise.cavusin

437

Peintures omniprésentent dans les chapelles. ( Cavusin)

447

450476

sttelle de Neumayer.
483

traquet isabelle505

Un petit tour en montgolfière.

522

019 (2)

Les habitations troglodytiques de Gorême ont été racheté par l'état et laissées à leurs anciens propriètaires.

 

Merci à Fatma et Hassan pour leur accueil.

François

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Monde
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 23:01

La Seine et Marne est un département peu connu pour son attrait naturaliste, pourtant dans la vallée de la Seine se cache des milieux riches dans la réserve naturelle de la Bassée (Située entre Noyen-sur-Seine et Bray-sur-Seine, la réserve naturelle abrite l'une des dernières forêts alluviales de France).

 

La Bassée Olivier VANNUCCI

 

La Seine a autrefois serpenté dans une vallée large déposant une quantité de sédiments importantes donnant lieu aujourd’hui à l’ouverture d’innombrables gravières.

 

Bois alluvial Olivier VANNUCCI

 

Roselière fermée Olivier VANNUCCI

 

Le paysage alluvial se transformant peu à peu en une myriade de plans d’eau issus de l’extraction de la grave et du sable.

 

Carrière de Neuvry Olivier VANNUCCI

 

Cet ensemble de zones humides et de plans d’eau attirent les laridés (mouettes rieuses et mélanocéphale) mais aussi tout le cortège liés à ces habitats. Au cœur de la réserve se trouvent des habitats rares où se développent une flore unique et remarquable.

 

Cheval gestion par pâturage Olivier VANNUCCI

 

Pour entretenir les abords des vaches (charolaises) et des chevaux pâturent pour maintenir les prairies ouvertes.

 

Violette élevée Olivier VANNUCCI

 

Bugle de Genève Olivier VANNUCCI

 

Euphorbe des marais Olivier VANNUCCI

 

Camérisier à balais Olivier VANNUCCI

 

Parisette à quatre feuilles Olivier VANNUCCI

 

La Violette élevée (Viola elatior), le Bugle de Genève (Ajuga genevensis), l’Euphorbe des marais (Euphorbia palustris), le Camérisier (Lonicera xylosteum), la Parisette à 4 feuilles (Paris quadrifolia), la Vigne sauvage (Vitis vinifera subsp. sylvestris), l’Orme lisse (Ulmus laevis),…est bien d'autres espèces se développent dans la réserve.

 

Lézard des souches Olivier VANNUCCI

 

Lézard des souches mue Olivier VANNUCCI

 

Le moindre rayon de soleil fait sortir quelques reptiles bien calmes et particulièrement conciliant avec le photographe. Le lézard des souches commence sa mue et se chauffe dans la pelouse calcicole survolée par de rares ascalaphes.

 

Orvet fragile Olivier VANNUCCI

 

Quelques mètres plus loin un orvet longe la lisière exposée au sud. La fourmilière s’active et les fourmis amènent des matériaux pour consolider les galeries.

 

Fourmis des bois Olivier VANNUCCI

 

Beaucoup d’oiseaux migrent à cette période de l’année, ici un groupe de bergeronnettes printanières fait une pause sur un labour.

 

Bergeronnette printanière Olivier VANNUCCI

 

Un peu plus loin un Petit Gravelot au sol et deux Hérons pourprés qui décollent !

 

Petit Gravelot Olivier VANNUCCI

 

Hérons pourprés Olivier VANNUCCI

 

Cette réserve est accessible par différents sites, pour plus de renseignements contacter La réserve naturelle nationale de la Bassée Maison de la réserve 1 rue de l'église 77114 GOUAIX

 

Olivier, Fabien, Marine et Adeline.

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Botanique
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 20:00

La Cappadoce et plus généralement l'Anatolie présente les traces de vie sédentaire les plus anciennes de l'histoire de l'humanité.

Le Néolithique date ici de 7000 ans avant JC .Les villes comme Catalhoyuk et Asikli hoyuk présentent les premières habitations de l'histoire de l'homme.

234

017 (2)

Gorème

023 (2)

Le vieux village d'Urgup. abandonné après des éboulements.

 

025 (2)

Pasabag: vallée des prêtres.

039 (2)

Gorème:Eglise sainte Barbara.

Représentation d'un insecte  8 s.

027 (2)

Cavusin:la falaise s'est effondrée, mais les maisons troglodytes restent visibles. Ci-dessus une passerelle en bois permettant l'accès à l'église saint jean baptiste. 5 s.

040 (2)

Urgup : les demoiselles couronnées.

235

moineau friquet.

257

262269

237

huppe fasciée

327

A côté des habitations et des chapelles ,de nombreux pigeonniers  étaient creusés dans la roche. Le guano servait pour amender les sols pour la culture.

244

bruant fou

248

 

traquet oreillard

623

Orthahisar. La forteresse du milieu. Dès l'époque seldjoukide ( royaume turc 13 s.) les habitants fuyaient les invasions mongols en se réfugiant dans ces lieux.

038 (2)

Eglise à boucle (vallée de Gorème)

Comme partout dans les chapelles troglodytes les représentations religieuses figuratives postérieures au IX s. côtoyent  les représentations iconoclastes ( pas de figure ) 726 à 843.

      François

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Monde
commenter cet article