Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 11:28

Après avoir traversé des lambeaux de prairies humides (marais mouillé) du Marais Poitevin, grosse surprise à La Rochelle avec l'observation d'une Hirondelle de rochers (Ptyonoprogne rupestris) à la Tour de la Lanterne bien loin de ces milieux d'origines. Enfin voilà, le pont est passé nous voici sur l'île !

 

Petit tour sur la côte, la tempête s'annonce en provenance du Sud-ouest, le temps maussade empêche certains migrateurs de continuer leur route. Seules les Bernaches cravants (Branta bernicla) commencent leur hivernage sur l'estran sans se préoccuper de la météo !


L'alimentation de la bernache se compose de salicornes, différentes algues vertes et zostères présentent sur les vasières. Ces oies font la navette en fonction des marées et des vasières découvertes.



Au pied du Phare des baleines, un Pinson du Nord très peu farouche et épuisé (suite au coup de vent) se laissera prendre en photo pendant qu'il consomme de petites graines. Côté mer, les Harles huppés (Mergus serrator) et un Plongeon imbrin (Gavia immer) plongent malgré le ressac. Les mouettes mélanocéphales (Larus melanocephalus) passent plus au large en compagnie des Sternes caugek (Sterna sandvcensis) .


Les oiseaux poursuivent leur route vers le large, étourneaux sansonnets, pigeons ramiers, pinsons des arbres et du Nord, serin cini, verdiers d'Europe, alouettes des champs...certains font demi-tour et reviennent. L'extrêmité d'une île est un festival de vol en cette période (souvent propice à l'observation de passereaux moins communs (Pouillot à grand sourcils par exemple) dans les lauriers, ormes et autres chênes verts autour du phare).


Ce Serin cini (Serinus serinus) fera une courte halte avant de reprendre son vol !


Voici Lilleau des Niges, une réserve naturelle au coeur d'anciens marais salants et une partie du Fier d'Ars.



Belle lumière, le matin reveil tranquille des Spatules blanches (Platalea leucorodia), elles sont neuf au total dont au moins une baguée (voir photo du dessus). Pas facile sur une patte de tenir l'équilibre !

 

Un Ibis sacré (Threskionis aethiopicus) est présent (ils se font rares ces temps-ci), il se nourrit dans la vase de petits invertébrés souvent accompagné par les aigrettes garzettes.


Les barges à queue noire (Limosa limosa) se reposent également à marée haute, avant de repartir à la conquête des vasières à nouveau visibles au cours de la marée descendante.


Sur le Fier d'Ars à marée basse (vue du côté de Loix), parmis les prés salés et les vasières les limicoles fouillent le sol de leur long bec.


Le ballet des allers et venus des vols de limicoles remplace les nuages de pluies de la veille !


Le Courlis cendré (Numenius arquata) reconnaissable à son long bec courbé attend la baisse du niveau d'eau pour s'alimenter.



Les Ardéidés sont aussi de la partie, aigrettes garzettes et héron cendrés patientent.


Au port de Saint Martin de Ré les pêcheurs rentrent, les couleurs vivent du bateau tranchent avec l'ambiance très minérale de la citadelle.

 


Départ de l'île de Ré en compagnie des bernaches cravants...

Olivier

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article

commentaires