Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 18:50

Nous revoici parti à la reconqûete de l'Estrémadure (qui viendrait d'extrêmement dur selon Fred le belinois qui y a vécu quelques temps) avec :

- BenJ, alias Barre à mine durant le voyage, son septième qui plus est,

- Chacha, alias Chachounetta (entre autre) durant ce périple,

- Sylvain et Sylvie (je n'ose dire leur surnom...) qui nous rejoindront quelques jours plus tard.

 

Ce voyage était principalement destiné à l'observation des oiseaux. Mais quel surprise de voir un paysage aussi fleuri à notre arrivée après avoir traversé des régions comparables à la Beauce.

DSC08382

 La dehesa (milieu de savane de chênes liège et vert) et les steppes sont recouvertes de vipérines et d'Astéracées de toute sorte. Le maquis, quant est lui, est également fleuri par les cistes (essentiellement Cistus ladanifer). Autre genre également très présent, ce sont les Lupins : Lupinus angustifolius, luteus et celui que je préfère gredensis :

Lupinus gredensis

 

Nos premiers jours sont consacrés aux spots habituels d'observation (Salto del Gitano, Puerto del Tiétar,...). Puis après avoir fait grimpé très rapidement notre liste de piafs, nous prenons le temps au niveau l'arroyo de la Vid. C'est l'occasion d'observer des reptiles tout à fait commun dans la région : le Lézard hispanique et le Psammodrome algire (Psammodromus algirus) :

Psammodromus algirus 

 De retour au camping, cet hétérocère s'est glissé dans la voiture alors j'en profite pour le photographier et le déterminer sous le nom de l'Acidalie de l'Alysson (Idaea alyssumata) sans en être sur à 100% :

Idaea alyssumata

 Et le soir arrivé, gros orage, le tente prend l'eau mais, peu importe, car la nuit, tous les Amphibiens (ou presque) traversent les routes comme ce Triton pygmée (Trituris pygmaeus) :

Triturus pygmaeus

Ainsi que ce Triton à côtes saillantes sorti tout droit de la Préhistoire (Pleurodeles waltl) :

  Pleurodeles waltl

Les ballades autour de la Masion de Parc national de Monfraguë sont l'occasion de voir toutes sortes de Fauvettes (orphée, passerinette, mélanocéphale et pitchou).

Monfraguë

 Peu de Rhopalocères auront été vu durant ce périple, il faut donc être à l'affut du moindre mouvement si l'on veut cocher !

Cet Echéquier des Almoravides (Melanargia ines) aura été le seul exemplaire observé malgré sa relative banalité dans le secteur :

Melanargia ines

 Etre à l'affut des papillons mais également des plantes car certaines se revelent pour le moins discrète comme ce Dipcadi serotinum. 

Dipcadi serotinum

L'un des papillons qu'on aura vu le plus en nombre est sans nul doute la Proserpine (Zerynthia rumina) mais cette forme orangée nous aura interpellé. Juste le temps de prendre un cliché, un Aigle ibérique est observé, le choix est cornélien !

Zerynthia rumina

 D'autres ballades nous amènent à rencontrer ce reptile très étrange ressemblant à un ver de terre, l'Amphisbène (

 Blanus cinereus) :

Blanus cinereus

 J'avais déjà observé cet Iris (Moraea sisyrinchium) 4 ans plus tôt et publié la photo mais la fleur est tellement belle que je ne résiste pas à la montrer à nouveau !

Moraea sisyrinchium

 Souvenez-vous également, il y a 4 ans, nous avions visité une butte à Orchidées au sud d'Almaraz. Nous y sommes retourné, peu d'Orchidées restaient en fleur (Serapias parviflora, etc.) mais d'autres plantes ont pris le relais comme cette magnifique Nigelle (Nigella gallica sans certitude) :

Nigella gallica

 Les insectes sont également au rendez-vous comme cet Hétérocère (Synthymia fixa). 

Synthymia fixa

 Encore plus au Sud se trouvent les steppes à Grande Outarde mais désormais les Grandes Outardes sont bien encadrées par une sentinelle. Nous n'irons pas plus loin. Si ça peut leur permettre d'avoir un plus grand succès reproducteur alors tant mieux ! Nous aurons quand même la chance d'observer la fin d'un charnier avec la présence des Vautours moines et fauves !

A part les piafs, peu d'observation des petites bêtes, seul ce Zébré du sisymbre (Euchloe belemia) est déniché !

Euchloe belemia

 Pour finir en beauté, nous changeons de milieu et allons vers la montagne de la vallée de la Jerte. D'abord une halte au col à la frontière de l'Estrémadure. Il fait hyper froid et la végétation a beaucoup plus de retard ! Nous observons entre autre la Linaire élégante (Linaria elegans) que nous avons failli prendre pour une Orchidée. 

Linaria elegans

Cet arrêt est également l'occasion d'observer de nombreux Bruants ortolans dont le cri nous restera dans la tête.

Bien en contre-bas, notre dernière ballade sera dans la Réserve naturelle des Gargantas de los infernos. 

Garganta de los Infiernos

 

 Les sous-bois de chataigners sont bien plus riches que chez nous, nous verrons 2 Orchidées (Cephalanthera longifolia et Limodorum abortivum) ainsi que cette Pivoine (Paeonia broteri). 

Paeonia broteri

 Au dessus des gorges, cet Alyte (Alytes cisternasii) nous fait l'honneur de croiser notre route de départ ! 

Alytes cisternasii

 Un voyage que l'on recommande à tous !

 

Marek, BenJ, Chacha, Sylvain et Sylvie

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Europe
commenter cet article

commentaires

derma microneedle roller review 10/09/2014 13:02

After reading this article with a lot of adventure I am also thinking of organizing trip only for bird watching. There are different kinds of birds that we know in common and a variety of birds that we are not familiar with too.