Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 15:24

Nous redescendons vers le Saint Laurent, en direction de Tadoussac (site incontournable pour observer les cétacés et autres oiseaux marins). Nous nous arrêtons alors dans la réserve du Cap Tourmente. Ce site est connu pour son stationnement de milliers d’oies des neiges au printemps et à l’automne, mais moins comme spot de migration de nombreux rapaces. Plusieurs étangs accueillent de nombreux anatidés et ardéidés, les forêts et autres "boisés" peuvent abriter de nombreuses espèces de passereaux en période prénuptiale et postnuptiale.

 

Cap Tourmente Olivier Vannucci

 

Les étangs de la ferme sont intéressants pour les Butors d’Amérique et le Petit blongios. Quelques sarcelles à ailes vertes et à ailes bleues se rassemblent en période de mue. Parmi elles, les foulques d’Amérique, les grèbes à bec bigarré et les fuligules à tête noire se faufilent dans la masse.

 

Foulque d'Amérique Olivier VANNUCCI

 

Ici une Foulque d'Amérique (Fulica americana) reconnaissable à son bec, en comparaison avec la Foulque macroule son front n'est pas orné par une plaque osseuse.

 

Chevalier solitaire Olivier VANNUCCI

 

Dans un petit canal, un petit groupe de Chevalier solitaire (Tringa solitaria) se repose sur une branche.

 

Cap Tourmente Olivier Vannucci

 

      Epervier brun & Martin pêcheur d'Amérique Olivier VANNUC

 

Un épervier brun se jette sur un Martin pêcheur d’Amérique, je ne sais pas si il veut l’attraper ou chiper sa pêche, car le petit rapace ne fait pas le poids face au grand pêcheur !

 Jaseur d'Amérique Olivier VANNUCCI

 

Bruant à gorge blanche Olivier VANNUCCI

 

Dans les haies, les bruants à gorge blanche et les jaseurs d’Amérique se nourrissent de baies pour l’un et de graines pour l’autre dans une mangeoire bien garnie.

 

Cap Tourmente vue Saint Laurent Olivier Vannucci

 

Après avoir monté sur la coline dominant la réserve, nous apercevons le Saint-Laurent et à l'horizon sur la droite la ville de Québec. De là nous observerons la seule Petite buse du voyage (Buteo platypterus).

 

Petite buse Olivier VANNUCCI

 

 

Changement de décor, nous reprenons la route vers le nord pour faire un petit crochet vers le Parc National des Grands Jardins (dépaysement garanti, un petit goût de Laponie).

Ce parc immense est recouvert par les épinettes et les lichens. Quelques tourbières abritent les canneberges et autres droséras.

 

Lac Grands Jardins Olivier VANNUCCI

 

Lichens Olivier VANNUCCI

 

Notre première rencontre est un pic, ressemblant au Pic tridactyle, il s'agit du Pic à dos rayé (Picoïdes dorsalis). Très peu farouche, il se chauffa au soleil, puis il commença à se nourrir en explorant les toncs des sapins.

 

Pic à dos rayé Olivier VANNUCCI

 

 

Pic à dos rayé Olivier VANNUCCI

 

Avec son petit bec légèrement retroussé, il décolle les plaques d'écorces et les lichens.

 

Etang tourbeux Olivier VANNUCCI

 

Les étangs tourbeux sont magnifiques, les libellules chassent dans les chemins et se posent parfois. Ici une Aschne difficile à déterminer.

 

Aeschne sp Olivier VANNUCCI

 

On poursuit notre chemin à travers la forêt, nous croisons deux passereaux présents en nombre. Le premier est une paruline, le Paruline à croupion jaune (Setophaga coronata). L'autre oiseau plus discret repérable en vol par ses rémiges blanches, c'est le Junco ardoisé (Junco hyemalis).

 

Paruline à croupion jaune Olivier Vannucci

 

Junco ardoisé Olivier Vannucci

 

Grands Jardins Olivier VANNUCCI

 

Un silence règne comme si le lichen avait remplacé la neige étouffant le moindre bruit. Soudain une bande bien bruyante s'approche, ils ont repéré notre présence.

 

Mésangeai du Canada Olivier VANNUCCI

 

Mésangeai du Canada Olivier VANNUCCI

 

Curieux et malheureusement habitués à la nourriture des humains, ces 3 Mésangeais du Canada (Perisoreus canadensis) poursuivront leur route. Nous finissons la boucle puis reprenons la voiture pour partir à la recherche de l'Ours noir.

 

Sur la piste, nous croisons une Gélinotte huppée qui a failli finir sous le 4x4 des gardes. Et enfin un indice de présence du plantigrades : une belle crotte !

 

Crotte d'ours noir Olivier VANNUCCI

 

Celle-ci est pleine de myrtilles lui donnant une teinte violacée. Un peu plus loin un criquet aux ailes jaunes crépite lorsqu'il s'envole, c'est l'Oedipode verruqueux (Trimerotropis verruculata).

 

Oedipode verruqueux Olivier VANNUCCI

 

 

 

Grands Jardins Olivier VANNUCCI

 

Une autre petite marche nous amène au coeur de la fôret de résineux, c'est impressionnant cette densité d'arbres et cette immensité sans voir la présence humaine !

 

Epinettes Olivier VANNUCCI

 

Toujours ce silence, un petit frisson me fait éternuer, une gros rapace décolle ! C'est incroyable, j'ai surpris ce jeune Autour des palombes qui se pose à une dizaine de mètres de nous.

 

Autour des Palombes Olivier VANNUCCI

 

Nous rentrons en direction du Saguenay...

 

Olivier et Adeline.

Partager cet article

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Monde
commenter cet article

commentaires

omnitech reviews 24/09/2014 10:59

It seems like you have traveled a lot to capture the picture of these rare birds. I haven’t seen most of these birds before. I would like to appreciate your passion for photography. Thanks a lot for sharing these photographs.

PPDR 23/07/2014 23:30

Des paysages fabuleux, à en baver ! Bravo !!!

PS : Vos lichens blanchis, ce sont des cladonias. ;-)

Bien cordialement, avec un bonjour d'Alsace (France).

Naturalistes 06/08/2014 08:41



Merci pour votre commentaires.