Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 19:55

Comme tout pélerinage annuel, la Brenne est celui qui ressemble le plus au printemps. Au pays des mille étangs au coeur de l'Indre, le Parc Naturel régionale de la Brenne est le reflet de la bonne gestion, entre biodiversité et bonnes pratiques culturales.

Sur la route deux Guêpiers d'Europe seront observés à Barou dans la vallée de la Creuse. Cette espèce niche en colonie comme les hirondelles de rivages.

 

BRENNE 1869

 

Les Rousserolles effarvattes (Acrocephalus scirpaceus) construisent leur nid avec des anciennes inflorescences de roseaux, le territoire est défendu car les roselières sont peu présentes.

 

BRENNE 1872

 

Les lumières du matin offrent des ambiances sympathiques !

 

BRENNE 2022

 

Ici un Fuligule milouin (Aythya ferina) au repos à contre-jour,

 

BRENNE 2030

 

BRENNE 1855

 

L'Aigrette garzette (Egretta garzetta)  tournant le "d'eau" parmi les renoncules aquatiques à l'étang Foucault, reconnaissable à son aigrette filant derrière la tête.

 

BRENNE 2045

 

Le maître des lieux, c'est lui, le Héron pourpré (Ardea purpurea) qui traque ses proies à l'affût, se métamorphosant en branches pour passer inaperçu ! Il se trahira à l'envol...

 

BRENNE 2020

 

BRENNE 1880

 

Les passereaux  jouent les cantatrices du haut de leur buisson, ici un Hypolaïs polyglotte (Hyppolais polyglotta) chantant à tue-tête en imitant ses congénères !

 

BRENNE 2052

 

Plus loin, la Fauvette grisette (Sylvia communis) occupe le terrain, le moindre roncier ou la moindre haie est squattée par ce chanteur !

 

BRENNE 2087

 

Le royaume de la Piegrièche écorcheur (Lanius collurio) n'est jamais loin, prairie gérée de manière extensive ponctuée de bosquets d'épines" (églantiers et autres aubépines), le mâle chasse à l'affût les insectes volants !

 

BRENNE 1945

 

 Près de la surface de l'eau, les libellules font le spectacle, ici une femelle de Libellule déprimée (Libellula depressa) faisant du surplace, pond en donnant de petits coups d'abdomen sur l'eau pour libérer ses oeufs.

 

BRENNE 1942

 

L'Agrion jouvencelle (Coenagrion puella) s'accouple au milieu des joncs, ils forment alors le "coeur" copulatoire.

 

BRENNE 1893

 

C'est aussi là, que l'on rencontre la Cistude d'Europe (Emys orbicularis) se chauffant sur les troncs couchés dans les étangs.

 

 

BRENNE 1974

 

Petit tour du côté d'Angles sur l'Anglin petite vallée calcaire avec de belles falaises. Ce village n'est pas loin de la Brenne, ses côteaux abritent de nombreuses espèces d'orchidées et aussi des cavités accueillant les chiroptères l'hiver venu !

 

BRENNE 1982

 

Sur les rochers, un hippocrepis ou une coronille couvre de jaune cet environnement très minéral.

 

BRENNE 2073

 

Et pour finir sur une envolée... de Fuligules morillon (Aythya fuligula), bonnes observations naturalistes printanières à tous les traîneurs de guêtres !

 

Olivier

Partager cet article

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Ornithologie
commenter cet article

commentaires