Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 08:00
Vue de Fuerteventura à l'atterrissage !
Vue de Fuerteventura à l'atterrissage !

Cela faisait près de 8 ans que je voulais découvrir cet archipel des Canaries, des espèces endémiques, un climat doux et agréable en hiver et des paysages à couper le souffle... Bref tout pour motiver un naturaliste en vacances ! Les îles Canaries regroupent 7 îles : Tenerife, Gran Canaria, El Hierro, La Gomera, La Palma, Lanzarote et Fuerteventura. Chaque île possède son "caractère" et nous choisirons Fuerteventura pour la diversité des habitats et sa proximité avec le continent africain.

Carte de localisation :

http://www.google.fr/maps/place/%C3%8Eles+Canaries,+Espagne/@28.4260613,-18.0971522,7z/data=!3m1!4b1!4m2!3m1!1s0xc41aa86ef755363:0x10340f3be4bc8c0

Rattaché à l'Espagne, cet archipel est bien connu des ornithologues pour ses oiseaux endémiques comme le fameux Tarier des Canaries.

Nous décollons de Nantes à 7h50 avec une escale à Madrid pour une arrivée à l'aéroport de Puerto del Rosario à 13h15 (attention 1h de décalage horaire). Après avoir récupéré notre voiture, direction la capitale pour découvrir la gastronomie de l'île. Poissons grillés savoureux chez Tino sur le port avec un jus de citron de île, déjà 22 °C !

En route pour la montagne sacrée de Tindaya à l'est de l'île !

Montagne sacrée de Tindaya

Montagne sacrée de Tindaya

En commençant l'ascension de petits sons de klaxon trahissent la présence du Roselin githagine afféré en couple à se nourrir de plantes succulentes.

Roselin githagine (Bucanetes githagineus).

Roselin githagine (Bucanetes githagineus).

Depuis le sommet, nous dominons à l'est la plaine de Tindaya, un des meilleurs site de l'île pour l'observation de l'Outarde Houbara, du Courvite isabelle et du Ganga unibande. Si vous avez un bon véhicule pas forcément notre cas, vous pouvez explorer cette plaine steppique en parcourant les pistes plus ou moins carrossable. Nous avons eu la chance d'observer deux Outardes Houbara depuis la voiture.

Outarde Houbara sur les pistes de la plaine de Tindaya.

Outarde Houbara sur les pistes de la plaine de Tindaya.

Un individu en vol, la plage blanche au bout des ailes très caractéristique.

Un individu en vol, la plage blanche au bout des ailes très caractéristique.

Plaine de Tindaya, à la recherche des Outardes Houbara.

Plaine de Tindaya, à la recherche des Outardes Houbara.

Cache cache avec les outardes !

Cache cache avec les outardes !

Ganga unibande se nourrissant à l'abri du vent.

Ganga unibande se nourrissant à l'abri du vent.

Après une demi-heure aucun signe du Courvite isabelle, nous décidons alors de rejoindre notre hébergement à La Oliva. Mais sur la route, première rencontre avec le Pipit de Berthelot, très peu farouche !

Pipit de Berthelot première observation de l'espèce !

Pipit de Berthelot première observation de l'espèce !

De profil...

De profil...

Malpais de la Arena.

Malpais de la Arena.

Les paysages autour de La Oliva sont très volcaniques, les coulées de lave (appelées Malpais) donnent une impression très austère et mystérieuse ! Nous nous sommes approchés de la montagne de la Arena pour contempler l'immensité minérale.

Pie-grièche méridionale (Lanius meridionalis koenigi).

Pie-grièche méridionale (Lanius meridionalis koenigi).

Un brin de toilette avant la nuit !
Un brin de toilette avant la nuit !

Les Pie-grièches investissent les jardins et nous sommes surpris de cette proximité sur notre lieu d'hébergement. Les Moineaux espagnols se regroupent pour un petit brin de toilette avant la nuit.

La nuit venue, nous serons accueillis par Pedro de la Casa de Las Portadas, qui restaure une ancienne ferme d'époque. Le vent se lève et commence à souffler, une bonne nuit de sommel nous attend car demain direction El Cotillo !

Olivier Vannucci.

Partager cet article

Repost 0
Published by Naturalistes - dans Les Iles
commenter cet article

commentaires